Les spécialistes de médecine environnementale réunis pour un congrès

Par • Mis à jour le 22/02/2018 - 12:04

Durant deux jours, des médecins spécialisés dans le traitement des maladies environnementales sont réunis en congrès à l'hôtel La Bâtelière. Au menu, les perturbateurs endocriniens bien sûr mais aussi le chlordécone pour lequel les professionnels de santé réclament une tolérance 0.

    Les spécialistes de médecine environnementale réunis pour un congrès

L'AMSES organise depuis hier (mercredi 21 fev 2018) et jusqu'à aujourd'hui son troisième congrès de médecine environnementale à l'Hotel batelière. Un grand rendez vous pour les médecins d'outre mer mais aussi de l’Hexagone sur le thème des perturbateurs endocriniens

Parmi ces perturbateurs endocriniens il y a bien sûr le/la chloredécone. Sur cette question, les médecins parlent de concert : il doit y avoir une tolérance zéro. Il faut reconnaître le chloredecone comme un perturbateur endocrinien pour débloquer les mesures et financements nécessaires à sa suppression totale.

Le docteur Josiane Jos-Pélage l'a dit à Hanna Roseau :

Le programme complet du congrès