Maître Pascaline Jean-Joseph, bâtonnière élue de Martinique, est une miraculée du Covid-19

Par 20/09/2021 - 13:50 • Mis à jour le 20/09/2021 - 12:26

Maître Pascaline Jean-Joseph, bâtonnière élue de Martinique, est une miraculée de la quatrième vague. Elle témoigne.

    Maître Pascaline Jean-Joseph, bâtonnière élue de Martinique, est une miraculée du Covid-19
Maitre Pascaline Jean-Joseph a été plongée pendant près d’un mois en soins critiques dédiés au Covid-19 au CHu de Martinique ©Urgence Covid, CHUM

Maître Pascaline Jean-Joseph est une miraculée de la quatrième vague. La bâtonnière élue par l'ordre des avocats se remet du variant Delta qui a bouleversé sa vie au début des grandes vacances. Plongée pendant près d’un mois en soins critiques, elle n'était pourtant atteinte d'aucune comorbidité. A 46 ans, l'avocate était pourtant en pleine santé, sportive et végétarienne, consommatrice assidue d'atoumo et de Virapic. Malgré tout, elle a frôlé la mort.

Elle témoigne donc aujourd’hui à cœur ouvert pour alerter sur la virulence de ce virus et les précautions que la population devrait adopter pour se protéger :

Si je témoigne, c'est pour que les personnes qui sont actuellement atteintes par le Covid et qui souffrent, se rendent compte qu'on peut s'en sortir. Et c'est aussi pour tous ceux qui n'ont pas pu s'en sortir : pour que la population puisse prendre en compte le fait que c'est quelque chose de très grave

Maître Pascaline Jean-Joseph
Maître Pascaline Jean-Joseph, bâtonnière élue de Martinique ©RS

Cas contact en juillet dernier, l'avocate fait deux tests qui se révèlent négatifs. Cependant, elle prend la décision de s'isoler. Une semaine plus tard, elle éprouve des symptômes de fébrilité, ainsi que son fils. Un troisième test PCR s'avére cette fois-ci positif au variant Delta pour son fils et elle-même. Puis tout s'accélère.

A partir de là, la dégradation est très rapide. Au bout de quatre jours, la maladie nous a envahi. C'était extrêmement difficile et douloureux, avec beaucoup de fièvre, de douleurs musculaires et des problèmes digestifs pour mon fils

Le fils de la bâtonnière élue est alors hospitalisé pendant deux jours, pour cause de déshydratation. A sa suite, c'est au tour de maître Pascaline Jean-Joseph d'être hospitalisée en urgence, sur l'incitation d'une infirmière venue lui rendre visite.

J'ai été hospitalisé en service normal pendant 5 jours, mais mon état n'a eu de cesse de se dégrader malgré l'oxygène et les soins. Ils se sont rendu compte qu'il fallait que je sois prise en charge en réanimation mais il n'y avait pas de place. Donc lorsqu'une place s'est dégagée, et heureusement sinon je n'aurait pas survécu, j'ai été en réanimation

Et les décès se multiplient autour d'elle.

J'ai été prise en charge par des médecins et des soignants très à l'écoute et diligents, mais épuisés, parce qu'on était nombreux. Et malheureusement, lors de mon hospitalisation j'ai eu beaucoup de personnes qui sont décédées autour de moi : la soeur d'une de mes meilleures amies, une cousine, et beaucoup d'autres personnes

Cette expérience aura changé sa vie, alors l'avocate souhaite sensibiliser la population encore réfractaire. C'est la raison pour laquelle elle apparaît dans le reportage Urgence Covid du CHUM, afin de témoigner de la réalité de l'épidémie en Martinique.

Malheureusement, on ne sait pas qui d'entre nous va se retrouver avec la forme grave ou pas. Et c'est aussi pour dire qu'on s'en sort. Maintenant, je marche, je respire sans oxygène, et d'ici une petite quinzaine de jours, j'ai bien l'intention d'aller plaider

A écouter Retrouvez l'entretien de maître Pascaline Jean-Joseph, bâtonnière élue de Martinique, au micro de Jessica Dantin :

Tags