Obligation vaccinale : la mobilisation se poursuit

Par 10/01/2022 - 14:06 • Mis à jour le 10/01/2022 - 13:18

L'intersyndicale avait appelé à arrêter le travail pendant quelques heures ce lundi matin (10 janvier 2022) , dans les établissements de santé de l'île.

    Obligation vaccinale : la mobilisation se poursuit
L’accès à l'administration de l’hôpital Mangot Vulcin entravé ce lundi matin

Les syndicats dénoncent une fois de plus l'obligation vaccinale. Ils appelaient, ce lundi matin, l'ensemble des professionnels de santé à se mobiliser "massivement" devant chaque établissement. 

Vendredi dernier dans un communiqué, l'Agence Régionale de Santé annonçait que 72% des professionnels de santé étaient désormais vaccinés et plus de 60% au CHUM. 
Des chiffres rejetés par les opposants qui dénoncent une "grossière opération de communication" visant, selon eux, "à faire croire à la population que les professionnels de santé ont choisi librement, en majorité de se faire vacciner". Ce choix se ferait plutôt "par crainte de perdre son emploi et son salaire".

Peu de professionnels de santé ont finalement répondu à l'appel à la mobilisation mais les accès à certains établissements ont tout de même été entravés, comme à l'hôpital de Mangot Vulcin, au Lamentin (notre photo). Quelques manifestants étaient également présents devant l'hôpital Pierre Zobda Quitman ainsi qu'à l'hôpital du Saint-Esprit. 

Bruno Charles-Achille, membre de la CDMT Santé, évoque un "test" et annonce que dans les prochains jours, la mobilisation du personnel soignant devrait être "plus importante et plus déterminée".