Obligation vaccinale : le CHUM appelle son personnel à communiquer sur son statut vaccinal avant le 31 décembre

Par 20/12/2021 - 15:51 • Mis à jour le 20/12/2021 - 14:56

Avec la date butoir du 31 décembre qui approche, la direction du CHU de Martinique appelle ses personnels à communiquer leur statut vaccinal. En parallèle, des groupes de dialogue et d'écoute sont mis en place. Et des solutions de reconversions pourront être envisagées.

    Obligation vaccinale : le CHUM appelle son personnel à communiquer sur son statut vaccinal avant le 31 décembre

Le personnel de santé appelé à communiquer son statut vaccinal

La date butoir du 31 décembre pour l'obligation vaccinale des personnels soignants en Martinique approche à grand pas. Une date qui avait été annoncée par le ministre des Outre-Mers Sébastien Lecornu et validée lors des ateliers de négociations.

Dans une note d'information parue aujourd'hui, la direction du CHU de Martinique demande ainsi à l'ensemble de son personnel soignant de communiquer son statut vaccinal avant le 31 décembre :

Afin d'assurer la continuité et la sécurité des soins à partir du 1er janvier 2022, il est indispensable de savoir où les personnels non vaccinés se situent dans leur réflexion par rapport à la vaccination

Pour ce faire, une mise en demeure a été envoyée aux personnels concernés :

Les personnels qui n'ont pas communiqué leur statut vaccinal reçoivent en ce moment une lettre de mise en demeure, en recommandé avec accusé de réception, afin de connaître leur statut vaccinal, à savoir : un certificat de vaccination complète ou à minima de première injection du vaccin, ou un certificat de contre-indication, ou un certificat de guérison suite à une infection par le Covid-19 (valable 6 mois après le test PCR ou antigéniques)

Des groupes d'écoute

En parallèle, des groupes d'écoute et de dialogue sont organisés pour que les personnels de santé qui n'ont pas rempli l'obligation vaccinal puissent être écoutés sur leurs inquiétudes et leur position vis-à-vis de la vaccination.

Les inscriptions, qui sont ouvertes jusqu'au 31 décembre, peuvent se faire sur la plateforme de la CRSA (conférence régionale de la santé et de l'autonomie) en cliquant ici, ou bien en appelant le 0596.427.268.

Des possibilités de reconversion

Après leur passage dans un groupe d'écoute, les personnes qui ne sont pas encore vaccinées et qui refuseraient toujours de l'être, seront dirigées vers d'autres équipes qui examineront avec elles une solution de reclassement à l'extérieur des établissements sanitaires et médicaux sociaux du CHUM ou vers un parcours de formation, tel qu'une reconversion ou une transition professionnelle.

Les personnels devront donc soit avoir entrepris un schéma vaccinal, soit être inscrits dans cette démarche d'écoute avant le 31 décembre. C'est ce que souligne la directrice générale du CHUM par intérim, Dominique de Wilde :

Si des professionnels, y compris des médecins, ne sont ni vaccinés ni inscrits dans cette démarche au 31 décembre 2021 au plus tard, je serai amenée à prononcer la suspension de leurs fonctions et de leur rémunération

Dans ce contexte, l'ARS organise demain mardi à 13h30 un webinaire destiné aux soignants concernés par l'obligation vaccinale. Un webinaire animé par le professeur Alain Fischer, médecin, spécialiste en pédiatrie et en immunologie, président du conseil d'orientation de la stratégie vaccinale, professeur au Collège de France, membre de l’Académie des sciences et de l’Académie de médecine. Le professeur André Cabié, médecin infectiologue, chef de service au CHU de Martinique, sera également présent. 

Tags