Port du masque obligatoire en entreprise à partir du 1er septembre : ce que dit le protocole

Par 01/09/2020 - 06:53
01/01/2020 - 00:00

Pour lutter contre la circulation du SARS-CoV-2 (nouveau coronavirus), le gouvernement a décidé d'imposer le port du masque obligatoire en entreprise. Un protocole pour assurer la santé et la sécurtié des salariés en entreprise a été mis en ligne hier (31 août 2020).

    Port du masque obligatoire en entreprise à partir du 1er septembre : ce que dit le protocole

Le port du masque en entreprise est obligatoire depuis ce mardi 1er septembre 2020. Il s'agit pour le gouvernement de lutter contre la propagation du coronavirus et d'assurer la santé et la sécurité des salariés en entreprise.

Les lieux de travail font partie des endroits où le virus se propage le plus activement. En Martinique, sur les 8 foyers de contamination identifiés par l'ARS, cinq sont en milieu professionnel. De plus notre île est classée en rouge pour circulation active du virus depuis le 27 août 2020. Le dernier point quotidien de l'Agence Régionale de Santé fait état de 19 cas positifs dépistés durant le week-end.

Où et quand porter le masque en entreprise ?

Le port du masque en entreprise est systématique dans les lieux de travail clos réunissant plusieurs personnes.

Dans les lieux suivants notamment, le port du masque devient systématique à compter du 1er septembre :

  • open space
  • salle de réunion
  • espace de circulation
  • lieu de restauration collective
  • vestiaire etc.

Si vous travaillez au sein d’un bureau individuel, vous n’êtes pas tenu de porter un masque dans votre bureau.

Toutefois, lors de vos déplacements dans l’entreprise (en réunion, dans les couloirs etc.) le port du masque demeure nécessaire.

Si vous travaillez en atelier et êtes amené à effectuer des efforts physiques plus intenses que la moyenne, vous pouvez bénéficier d'une dérogation au port du masque si :

  • les conditions de ventilation et d'aération sont conformes à la réglementation
  • le nombre de personnes présentes dans la zone de travail est limité et celles-ci sont espacées et portent une visière

Au sein des bureaux partagés, ou en open space, vous pouvez, selon certaines conditions, fixées en fonction du niveau de circulation du virus dans votre département, enlever votre masque de manière temporaire au cours de votre journée de travail.

Pour les travailleurs en extérieur, le port du masque est nécessaire en cas de regroupement ou d’incapacité de respecter la distance d’un mètre entre personnes.

Dans les véhicules, la présence de plusieurs salariés est possible à la condition du port du masque par chacun (grand public ou chirurgical pour les personnes à risque de forme grave), de l’hygiène des mains et de l’existence d’une procédure effective de nettoyage / désinfection régulière du véhicule.

Que vous soyez rouge ou vert...

Comme indiqué plus haut, certaines règles du port du masque en entreprise sont fixées en fonction du niveau de circulation du virus dans votre département.

Il est possible de retirer temporairement son masque à certains moments dans la journée, dès lors qu’un certain nombre de mesures sont prises, par exemple l’existence d’une extraction d’air fonctionnelle ou d’une ventilation ou aération adaptée. Le nombre de ces mesures peut être réduit dans les zones de circulation faible ou modérée du virus dans le respect de conditions :

  •  dans les zones « vertes » à faible circulation (incidence inférieure à 10 /100 000 habitants), elles sont de quatre ordres : ventilation/aération fonctionnelle et bénéficiant d’une maintenance ; existence d’écrans de protection entre les postes de travail ; mise à disposition des salariés de visières ; mise en œuvre d’une politique de prévention avec notamment la définition d’un référent Covid-19 et une procédure de gestion rapide des cas de personnes symptomatiques ;
  •  dans les zones « orange » à circulation modérée (incidence comprise entre 10 et 50/100 000 habitants), s’ajoutera une double condition : la faculté de déroger au port permanent du masque sera limitée aux locaux de grand volume et disposant d’une extraction d’air haute ;
  •  dans les zones « rouges » à circulation active du virus (tenant compte notamment d’une incidence supérieure à 50 pour 100 000 habitants), un seuil dont la Martinique est proche, s’ajoutera aux précédentes conditions une condition additionnelle de densité de présence humaine dans les locaux concernés : la faculté de déroger au port permanent du masque ne sera possible que dans les locaux bénéficiant d’une ventilation mécanique et garantissant aux personnes un espace de 4 m 2 (par exemple, moins de 25 personnes pour un espace de 100 m2 ).

 

Tags

Ajouter un commentaire

Restricted HTML

  • Allowed HTML tags: <a href hreflang> <em> <strong> <cite> <blockquote cite> <code> <ul type> <ol start type> <li> <dl> <dt> <dd> <h2 id> <h3 id> <h4 id> <h5 id> <h6 id>
  • Lines and paragraphs break automatically.
  • Web page addresses and email addresses turn into links automatically.
CAPTCHA
Cette question sert à vérifier si vous êtes un visiteur humain ou non afin d'éviter les soumissions de pourriel (spam) automatisées.