Pourquoi les sièges des urgences ont-ils été déplacés ?

Par • Mis à jour le 06/02/2020 - 07:08

Le sujet anime les discussions depuis quelques jours. "Où sont passées les chaises positionnées au niveau de l'admission aux urgences de l'hôpital Pierre Zobda Qutiman ?". Réponse dans cet article.

    Pourquoi les sièges des urgences ont-ils été déplacés ?

Un post facebook datant du 28 janvier 2020 et beaucoup de commentaires ont mis en évidence la disparition des sièges de la partie extérieure de l'admission des urgences de l'hôpital. Il faut dire qu'une vidéo montrant une jeune femme souffrant d'une crise de drépanocytose à même le sol avait catalysé l'émotion autour de ce sujet.

Ces chaises ont en fait été déplacées depuis une quinzaine de jours au niveau des anciennes urgences, de l'autre côté du parking. Ce mobilier qui servait aux familles qui attendaient des patients, était au fil du temps devenu une arme par destination pour les patients mécontents et leurs proches. Plusieurs d'entre eux les ont envoyées sur les vitres du service d'admission des urgences.

"Une sage décision"

Ce sont donc des raisons de sécurité qui ont conduit la direction du service à opérer ce transfert. "Ces sièges n'étaient pas prévus initialement. Ils ont été ajoutés en raison de la présence la borne d'admission au niveau des urgences. Le fait est que depuis quelques temps, nous avions une nette augmentation de l'agressivité depuis cette zone là. Nous avons donc demandé à ce que ces fauteuils qui n'étaient pas dédiés aux patients soient retirés" explique le docteur Yannick Brouste, chef du service des urgences à l'hôpital Pierre Zobda Quitman.

[Ecouter] Yannick Brouste répond à Jessica Dantin

"Nos collègues se faisaient agresser par certains visiteurs, pas tous il ne faut pas généraliser, qui balançaient les fauteuils à travers les vitres. Nous venons pour travailler, pas pour nous faire agresser. C'est une sage décision d'avoir déplacé ces sièges parce que certains visiteurs s'amusaient également à filmer nos collègues pendant leur travail. C'était vraiment désagréable", ajoute Jean-Pierre Jean-Louis, secrétaire général FO-Santé au CHUM.

Des fauteuils roulants pour les malades

Pour pallier l'absence de siège pour les patients, des fauteuils roulants sont mis à disposition dans l'attente de leur prise en charge. "Quand il y a une grande activité ou quand il y a trop de patients dans les couloirs nous n'avons plus de fauteuil. C'est ce qui s'est passé, je pense, lors de la réception de cette jeune fille qui avait une poussée drépanocytaire. Je tiens à dire qu'elle a été prise en charge assez rapidement malgré tout ce qui a été dit", assure le chef de service des urgences.

 

Tags

Ajouter un commentaire

Restricted HTML

  • Allowed HTML tags: <a href hreflang> <em> <strong> <cite> <blockquote cite> <code> <ul type> <ol start type> <li> <dl> <dt> <dd> <h2 id> <h3 id> <h4 id> <h5 id> <h6 id>
  • Lines and paragraphs break automatically.
  • Web page addresses and email addresses turn into links automatically.
CAPTCHA
Cette question sert à vérifier si vous êtes un visiteur humain ou non afin d'éviter les soumissions de pourriel (spam) automatisées.