Stanislas Cazelles, invité de la rédaction : "l'objectif c'est de protéger l'hôpital"

Par 17/03/2021 - 08:48 • Mis à jour le 17/03/2021 - 08:45

Le préfet de la Martinique, Stanislas Cazelles était l'invité de Jean-Marc Pulvar à 7 h 30. Il est revenu sur les mesures prises hier pour endiguer la reprise de l'épidémie de covid-19. Le représentant de l'Etat a également détaillé ses objectifs sur le sujet.

    Stanislas Cazelles, invité de la rédaction : "l'objectif c'est de protéger l'hôpital"

C'est par téléphone, depuis la résidence préfectorale où il est en septaine que le préfet de la Martinique a répondu aux questions de Jean-Marc Pulvar. Dans cette interview, il est revenu sur les raisons qui l'ont conduit à prendre de nouvelles mesures dans la foulée de l'annonce de l'augmentation de la circulation du covid-19 en Martinique.

Parmi tous les indicateurs à sa disposition, le préfet garde surtout à l'oeil le taux d'incidence qui est désormais de 70 cas pour 100 000 habitants quand le seuil d'alerte est fixé à 50 cas.

Ce qui est certain c'est qu'on a franchi une ligne. C'est la première fois qu'on franchit cette ligne depuis le mois de novembre. Est-ce que ce sera une augmentation d'un jour ou une augmentation dans la durée ? Il y a quelques jours d'observation pour mesurer. Dans l'attente nous renforçons un certain nombre de mesures de protection

Dans un communiqué, le représentant de l'Etat a notamment annoncé le renforcement des contrôles pour éviter les rassemblements de plus de 6 personnes et la distribution de 240 000 masques aux CCAS de Martinique. Le préfet recommande également le recours au télétravail trois jours par semaine lorsque c'est possible.

Stanislas Cazelles a précisé l'objectif de ces mesures.

L'objectif c'est de freiner la circulation du virus le plus longtemps possible. Je ne crois pas qu'il y ait une espèce de toboggan où une fois que l'on décroche en haut on est certain d'arriver en bas aux mesures affreuses de confinement et de fermeture des commerces. Chacun d'entre nous continuer à casser la courbe en faisant attention. L'objectif c'est de protéger l'hôpital. Il faut qu'il puisse continuer à accueillir. Et pour ça il ne faut pas qu'il soit engorgé 

Le préfet a appelé les restaurateurs, les commerçants et les organisateurs de manifestations sportives à faire respecter les règles de distanciation et de port du masque.

Concernant un éventuel couvre-feu, Stanislas Cazelles a évoqué différents scénarios.

Le couvre-feu est un outil qui a plusieurs modalités. Dans l'Hexagone, c'est 18 heures - interdiction de sortir, en Guadeloupe, c'est 22 heures - interdiction de sortir. Ici, nous avions expérimenté un couvre-feu commercial. Toutes les options sont sur la table. Ce qu'il est important de retenir c'est qu'on a franchi une première marche. La prochaine étape importante, c'est le seuil de 100 cas positifs pour 100 000 habitants. C'est le seuil à partir duquel nous déclencherons des mesures plus strictes

(Ré)écoutez l'interview de Stanislas Cazelles au micro de Jean-Marc Pulvar :

 

Tags