Un saut en parachute comme si vous y étiez

Par • Mis à jour le 24/07/2015 - 23:57

N'avez-vous jamais été tenté par le saut en parachute ? Oui... Mais vous avez peur. Jean-Marc lui, l’a fait. C'était LE rêve de sa vie. Et il n'en est pas revenu tant les sensations ressenties étaient délicieusement fortes. Nombre de personnes n’osent pas s'y aventurer, car elles considèrent ce sport extrême particulièrement dangereux.

    Un saut en parachute comme si vous y étiez
Tout commence par un briefing, l’instructeur explique comment la montée et le saut vont se dérouler. Jean-Marc est très heureux. Quand on lui demande comment il se sent, la réponde fuse : « super ! super ! super excité ! Je n’attends plus que de sauter. »

Puis, c’est la préparation. Il faut mettre le harnais, le parachute... La pression commence à monter. C’est là où Jean-Marc prend conscience de ce qu’il va faire : sauter à des milliers de mètres au dessus du sol avec un bout de tissu pour rivaliser avec Icare. Son instructeur règle les derniers détails, il serre les sangles et c'est parti.

L’instructeur livre quelques petites informations : "Les parachutes, puisqu'il y a deux voiles plus le harnais du passager, pèsent 30 kg. Alors on fait une chute libre de 1500 mètres et on met 35 secondes à peu près pour faire ces 1500 mètres".
Mais d’après les ressentis des passagers ce n’est pas cette chute qui est la plus impressionnante. "C’est le moment de sauter de l’avion. C’est aussi le moment, une fois que l’on est dehors où nous avons cette sensation d’être en arrêt sur image dans le ciel".

Ca y est, il faut embarquer. C’est le moment de renoncer ou d’affronter sa peur. Le moteur du petit avion à hélices démarre doucement. Très vite, il décolle et prend de l’altitude. Le cœur de Jean-Marc bat à la chamade.

Une fois arrivé sur la zone de largage, un instructeur ouvre la porte. Jean-Marc touche du doigt son rêve : il va enfin sauter en parachute. C’est ici aussi où son esprit gamberge... Contre sa raison, il s’éjecte.

Dès qu’il touche la terre ferme, il est le plus heureux des Hommes : « Trop génial, c’est indescriptible, faites-le !!! Ca va super vite, on n’a pas trop le temps de réaliser ».

Jean-Marc a sauté en binôme avec un instructeur. Pour ce dernier, « Jean-Marc s’est très bien comporté aussi bien à la sortie que pendant la chute libre. Malgré cette adrénaline qui monte juste avant la sortie. Je pense que nous avons fait un bon saut. C’était bien. D’ailleurs, je crois que ton sourire en dit long ».

Le mot de la fin pour le héros du jour : « On profite à fond. Franchement faites-le au moins une fois dans votre vie. C’est génial !!! C’est aussi une super façon de redécouvrir le pays. »

Alors, est-ce que Jean-Marc a réussi à vous convaincre ? Avis aux amateurs ! Sachez toutefois que ça vous coûtera entre 300 et 400 euros.

Xavier Chevalier et Béatrice Vandevoorde