Vers une surveillance plus large de la circulation du coronavirus en Martinique

Par 07/04/2020 - 07:32
01/01/2020 - 00:00

Lors du point presse organisé hier par l'Agence Régionale de Santé, le directeur de l'autorité sanitaire a indiqué qu'une surveillance syndromique était désormais en place en Martinique. Les premiers résultats seront connus dans les jours à venir.

    Vers une surveillance plus large de la circulation du coronavirus en Martinique

Annoncée depuis plusieurs jours par le ministère de la Santé et Santé Publique France, la surveillance syndromique s'appuyant sur les médecins sentinelles et SOS médecins est désormais lancée en Martinique.

 

C'est ce dispositif qui permet chaque année de surveiller les épidémies de grippe et de dengue.

 

"Après un début de surveillance par les cas constatés au CHUM, on ne teste plus toutes les personnes même celles qui viennent aux urgences et surtout celles qui consultent en médecine générale. On passe à une surveillance syndromique. On évalue ainsi le nombre personnes qui consultent en médecine générale avec des syndromes compatible avec le covid-19. Cette surveillance est mise en place et dans quelques jours nous serons en mesure de donner les premières estimations de la circulation du virus dans la population martiniquaise", a expliqué Jérôme Viguier, le directeur de l'ARS.

 

Pas de cas dans les Ehpad

 

L'autorité sanitaire garde également un oeil attentif sur la situation dans les ehpad en Martinique. Contrairement à l'Hexagone où de nombreux décès ont été répertoriés dans ces structures, aucun cas de covid-19 n'a pour l'instant été signalé sur notre île.

 

"Plusieurs suspicions qui ont été écartées par des tests. Nous avons pris des mesures restrictives en interdisant les visites et en favorisant, lorsque c'était possible, le confinement en chambre pour les résidents. Et puis en cas de début d'une épidémie dans un ehpad, de tester rapidement le personnel et les autres pensionnaires pour mettre en place un surconfinement à l'intérieur pour éviter des situations catastrophiques en terme de mortalité", a commenté Jérôme Viguier.

Concernant les soins intensifs, le directeur de l'ARS a indiqué que 17 respirateurs artificiels étaient arrivés en Martinique

Par ailleurs, les discussions pour faire venir les medecins cubains sont en cours. Les gouvernement français et cubains sont en contact. Les demandes en matières de spécialités médicales ont été faites. Désormais, la préfecture attend un retour des autorités cubaines.

Enfin, le porte-hélicoptère Dixmude devrait surtout se positionner en Guadeloupe où il permettra de gérer les transferts sanitaires au sein de l'archipel.

 

 

Tags

Ajouter un commentaire

Restricted HTML

  • Allowed HTML tags: <a href hreflang> <em> <strong> <cite> <blockquote cite> <code> <ul type> <ol start type> <li> <dl> <dt> <dd> <h2 id> <h3 id> <h4 id> <h5 id> <h6 id>
  • Lines and paragraphs break automatically.
  • Web page addresses and email addresses turn into links automatically.
CAPTCHA
Cette question sert à vérifier si vous êtes un visiteur humain ou non afin d'éviter les soumissions de pourriel (spam) automatisées.