Vétuste, l'hôpital du Saint-Esprit est en voie de relocalisation

Par 14/01/2021 - 12:26

Construit il y a 168 ans, l'hôpital du Saint-Esprit arrive en fin de vie. Une projet de relocalisation est en discussion en ce moment même entre le personnel, la direction et l'agence régionale de santé.

    Vétuste, l'hôpital du Saint-Esprit est en voie de relocalisation

L'avenir de l'Hôpital du Saint-Esprit est au cœur des préoccupations des agents hospitaliers, de la mairie et de l'ARS.

Il y a 10 ans déjà, Roselyne Bachelot alors ministre de la Santé annonçait qu'il fallait envisager la reconstruction de l'établissement. C'est donc une relocalisation pour l'heure qui est annoncée pour près de 190 salariés.

Aujourd'hui, plus que jamais face aux risques majeurs qui s'accumulent personnels et syndicats ne cachent pas leurs inquiétudes.

Un bâtiment fragile

L'usure du temps et les assauts du climat ont rendu le bâtiment vétuste et fragile.

D'abord parce que les mûrs, cloisons, cage d'escalier de l'hôpital construit en 1853 contiennent des matériaux à base d'amiante.

A ce danger s'ajoute des risques d'effondrement notamment pour le bâtiment du service de soins infirmiers à domicile. Voilà pourquoi une quinzaine de personne du service a du être répartie dans l'urgence entre les autres services ou en télétravail faute de place.

Plus grave encore la montée des eaux de la rivière des Cacao et de celle des Coulis menace plusieurs autres bâtiments. Il faut ajouter à cela la prolifération des nuisibles ou encore des moustiques.

Le bâtiment de médecine est en plus situé sur le passage des eaux usées de la commune avec ses émanations nauséabondes.

Une situation décourageante pour le corps médical qui précise aussi que le système de sécurité incendie est défaillant.

Face à ce terrible constat il avait été prévu un temps de rénover le bâti. Un projet trop coûteux selon des rapports d'expertise. L'idée a été abandonné au profit d'une délocalisation. Syndicats et direction y sont favorables mais la décision finale appartient à l'ARS qui gère l'offre de santé en Martinique.

 

Plusieurs pistes de transfert

Le transfert des services à l'hôtel les Amandiers à Sainte-Luce après la haute saison touristique est l'une piste. L'établissement devra cependant être adapté aux normes d'un bâtiment médical.

La mairie a envisagé l'installation de modulaires au quartier la Carro situé à 400 mètres de l'établissement actuel. Selon nos informations, il s'agit d'une parcelle de près de 3000m²

Autre piste : transférer les services à l'hôpital des Trois-Îlets alors que le personnel de cet établissement doit rejoindre celui du Marin.

En revanche, l'idée d'installer les services hospitaliers spiritains non loin de l'hôpital du François n'a finalement pas eu de suite.

Autant de pistes qui doivent répondre à deux critères majeurs pour satisfaire le plus grand nombre : le coût des travaux et les délais de réalisation.

Certains membres du personnel espèrent que le transfert soit envisageable dans les 6 mois. Le temps que des aménagements provisoires soient effectués et surtout pour que les conditions de travail actuelles s'améliorent au plus vite.

Une reconstruction en 2023 ?

La direction quant à elle semble préférer deux pistes, la piste hôtelière de Sainte-Luce et celle de l'hôpital des Trois-Îlets.

Une dernière option qui ne satisfait pas les syndicats considérant l'établissement tout aussi vétuste que celui du Saint-Esprit.

Cet après-midi le personnel exprimera son avis sur ces deux principales pistes. Cet après-midi à 14h30 lors d'une assemblée générale demandée par la direction de l'hôpital plusieurs pistes seront présentées aux syndicats et au personnel.

En attendant, que ne soit lancer la construction du futur et nouvel hôpital de la ville pour lequel le maire a proposé un emplacement au Morne Desgras avec comme calendrier une fin de réalisation en 2023.

Tags