À partir du 1er janvier, l'accès à des lunettes de qualité sera moins coûteux

Par • Mis à jour le 26/11/2019 - 06:01

La mise en place d'un panier 100% Santé dédié à l'optique accompagnera l'instauration de la mutuelle santé complémentaire pour les salariés. En d'autres termes, l'accès à des lunettes et des verres de qualité coûtera moins cher.

    À partir du 1er janvier, l'accès à des lunettes de qualité sera moins coûteux

C'est un coup de pouce pour une meilleure vue qui devrait bouleverser le monde de l'optique. Intitulée "reste à charge zéro en optique", cette réforme répond à un enjeu majeur : lutter contre le renoncement aux soins.

En France, une personne sur 10 abandonne l'idée d'un achat de lunettes pour des raisons financières. C’est pour prévenir ce phénomène et faciliter l’accès à des équipements de qualité que les pouvoirs publics mettent en place un panier 100% Santé dédié à l’optique. Une démarche amorcée dès l'instauration de la mutuelle complémentaire pour chaque salarié.

À partir du 1er janvier 2020, tous les opticiens de l'île devront posséder dans leurs magasins ce que l'on appelle le panier A. Il s'agit d'un ensemble de 55 montures de lunettes : 35 pour adultes et 20 pour enfants respectant les normes européennes et dont le prix est inférieur ou égal à 30 euros. De plus, les professionnels de l'optique devront disposer de verres de classe A 100% santé qui traiteront l’ensemble des troubles visuels (astigmatisme, myopie, presbytie). 

Le client ne déboursera rien mais il pourra aussi opter pour un autre choix le panier. "Les mutuelles obligatoires vont couvrir à 100% la dépense si le client choisi la monture et les verres du panier A. Il existe un seconde solution qui est le panier B. C'est à dire le libre choix mais là les montures et les bases de remboursement seront plafonnées comme c'est déjà le cas. Le client a donc le choix mais c'est plus une fonction de priorités financières du client", explique Alexandre Leconte, gérant de boutiques d'optique.

Nouveau modèle économique pour les opticiens

Ces dispositions devraient créer un réel coup de tonnerre dans la profession. La clientèle n'étant pas extensible dans l'île, cette disposition nécessitera un temps d'adaptation. Par ailleurs, les grandes chaines qui vont devront revoir leur business plan , et ceux qui font du sur mesure devront tout de même disposer de stock qu'ils ne vendront peut être jamais. "Ces montures de fabrication chinoise sont déjà vendues dans certains magasins à un prix quatre à cinq fois supérieur à ce qui a est décidé par l'Etat. Comment les magasins pourront ils avoir une pérennité alors qu'on va casser leur marge. Nous, les Opticiens Alexandre, on ne sait pas faire comme ça", avoue Alexandre Leconte, gérant de boutiques d'optique.

Le reste à charge zero optique demeure une démarche intéressante pour casser les prix excessifs et permettre à la population d' acquérir plus facilement des lunettes de vue. Toutefois, selon les professionnels du secteur, cette réforme pourrait faire disparaître 30% des magasins d'optiques d'ici 3 ans.

Tags

Ajouter un commentaire

Restricted HTML

  • Allowed HTML tags: <a href hreflang> <em> <strong> <cite> <blockquote cite> <code> <ul type> <ol start type> <li> <dl> <dt> <dd> <h2 id> <h3 id> <h4 id> <h5 id> <h6 id>
  • Lines and paragraphs break automatically.
  • Web page addresses and email addresses turn into links automatically.
CAPTCHA
Cette question sert à vérifier si vous êtes un visiteur humain ou non afin d'éviter les soumissions de pourriel (spam) automatisées.