Auto-écoles : les représentants mécontents veulent se faire entendre

Par • Mis à jour le 23/07/2015 - 15:00

Les auto-écoles de Martinique manifestent ce jeudi ! Les représentants des structures concernées comptent d’ailleurs s’inviter en séance plénière des élus du conseil régional aujourd’hui. Pourquoi ? Parce que la Collectivité aide - par des fonds - le RSMA à faire passer gratuitement le permis de conduire aux jeunes en insertion.

    Auto-écoles : les représentants mécontents veulent se faire entendre
Les responsables d'auto-écoles sont en colère et souhaitent le faire savoir ! Ils dénoncent le fait que plusieurs jeunes passent leur permis de conduire à l'armée.

Pour le syndicat des autos écoles ces jeunes - qui seraient 800 environ - ne sont pas formés par des professionnels. "Ces jeunes ne sont pas formés par des professionnels. Nous sommes des professionnels de la sécurité routière, nous estimons que si quelqun doit former des jeunes à la sécurité routière ça devrait être l'auto ecole, aujourd'hui ce n'est pas le cas ! Aujourd'hui on tire la sonnette d'alarme, il faut que ça cesse" a déploré Grégoire Gallot, le président de l’inter syndicale.


"Des jeunes ont été formés sous ce système là depuis 1961, date de création, du RSMA de la Martinique."

De son côté le colonel Philippe Boccon, Lieutenant commandant du RSMA a précisé que l’armée disposait d’une dérogation qui lui permet bien de former des jeunes à la conduite !"On forme des jeunes qui sont sous statut militaire au sein d'un dispositif militaire.C'est le cas depuis 1961. Des jeunes ont été formés sous ce système là depuis 1961, date de création, du RSMA de la Martinique." Selon lui, ces jeunes ne représentent qu'une infime partie de ceux qui passent chaque année leur permis de conduire. "Cela reprensente environ 6% du nombre total de permis B délivrés en Martinique."

Audrey Ollon et Sandrine Huillet