"C'est une surcharge de travail administratif"

Par • Mis à jour le 29/09/2015 - 20:19

Les syndicats de médecins de Martinique font une fois de plus parler d’eux ! Ils sont décidés à se mobiliser contre le tiers payant généralisé pour tous, qui va selon eux les asphyxier entre la comptabilité et autres papiers administratifs à gérer.

    "C'est une surcharge de travail administratif"
Les médecins sont déterminés à se faire entendre ! En effet hier le docteur Luc Duquesnel, président de l’UNOF-CSMF - syndicat des spécialistes libéraux en médecine générale - était invité ce lundi par le syndicat des médecins de la Martinique pour inciter ses confrères à la désobéissance civile. Pour rappel la loi de santé qui fait tant de remous depuis la fin de l’année dernière est débattue au sénat en ce moment et c’est l’assemblée nationale qui aura le dernier mot. La loi devrait définitivement être votée à la fin de cette année, selon les syndicats les médecins les syndicats devront s’adapter à cette dernière au détriment même du patient.

"La loi interdit à ce que des jeunes médecins reprennent la suite dans des cabinets qui ne sont pas aux normes"

Les médecins doivent engager des frais afin d'aménager l’accès de leur cabinet aux personnes en situation de handicap, Ils ont 3 ans pour réaliser ces travaux et mettre en application la loi, car depuis hier, cette mise aux normes est obligatoire. Ceux qui n’ont pas déposé leur calendrier s’exposent à une amende de 1500 euros.

"C'est à nouveau une surcharge de travail administratif et des soucis pour les médecins libéraux", se désole Luc Duquesnel président de l’UNOF-CSMF. Toujours selon ce dernier, les choses devraient coincer au niveau du relais entre les médecins qui partent à la retraite et les jeunes médecins qui arrivent sur le marché car "la loi interdit à ce que des jeunes médecins reprennent la suite dans des cabinets qui ne sont pas aux normes".

Pour Luc Duquesnel président de l’UNOF-CSMF, la mise aux normes des cabinets de médecins pour les handicapés est un problème. Mais qui mieux que le médecin connaît ses patients….. des dérogations sont possibles. "Les médecins généralistes, quand les patients n'arrivent pas à accéder à leur cabinet, ils font des visites à domicile".

L’accès des handicapés au cabinet d'Eliane Richardson - présidente de l’union régionale des professionnels de santé des médecins libéraux de la Martinique - est réglée."Mon cabinet est conforme, il a été conçu de plain- pied mais c'est vrai que pour ceux qui sont à l'étage ça va poser un sérieux problème", a t-elle indiqué.

Audrey Ollon et Pascal Michaux









Ajouter un commentaire

Restricted HTML

  • Allowed HTML tags: <a href hreflang> <em> <strong> <cite> <blockquote cite> <code> <ul type> <ol start type> <li> <dl> <dt> <dd> <h2 id> <h3 id> <h4 id> <h5 id> <h6 id>
  • Lines and paragraphs break automatically.
  • Web page addresses and email addresses turn into links automatically.
CAPTCHA
Cette question sert à vérifier si vous êtes un visiteur humain ou non afin d'éviter les soumissions de pourriel (spam) automatisées.