Collecte des déchets : un accord signé avec la CGTM SOEM mais l'USAM toujours en grève

Par 12/08/2021 - 20:52 • Mis à jour le 12/08/2021 - 20:35

Le conflit social se poursuit à la SMTVD depuis bientôt un mois. Dans ce contexte, le syndicat CGTM SOEM, qui n'était jusqu'ici pas partie prenante du conflit, a signé un accord avec la direction ce mardi 10 août. Accord que réfute l'USAM, qui continue le mouvement de grève.

    Collecte des déchets : un accord signé avec la CGTM SOEM mais l'USAM toujours en grève

Un accord signé avec la CGTM SOEM

Ce week-end, dimanche 15 août, cela fera un mois que le syndicat martiniquais de traitement et de valorisation des déchets est touché par un mouvement de grève entraînant d'importantes perturbations dans le rammassage des ordures et le fonctionnement des déchèteries de l'île.

Aujourd'hui, le syndicat CGTM SOEM affirme avoir obtenu un accord sur le plan de titularisation des 40 agents, qui se ferait d'ici 2022. Dans le même temps, l'USAM, le syndicat représentatif élu, poursuit les échanges pour l'établissement d'une médiation. 

C'est au siège de la CGTM SOEM, à l'ex-hôpital civil à Fort-de-France que Daniel Gromat, secrétaire général

Le volet social que l'on a conclu, c'est pour l'ensemble des agents. Il y a eu des titularisations de 6 agents en 2021. Nous avons demandé au président du SMTVD de conclure avec nous un plan de titularisation concernant les 40 agents. On est tombé d'accord, donc le plan va durer uniquement deux ans et le problème est réglé

Selon ce plan pluri-annuel, en plus des 6 cadres qui ont été titularisés, 23 agents le seront également cette année, et 17 autres en 2022.

Denis Zobda, représentant de la CGTM SOEM à la SMTVD, s'était pourtant désolidarisé il y a trois semaines de cette demande initialement formulée par l'USAM pour une titularisation immédiate des agents. Il souhaite désormais faire partie de la médiation prévue entre la direction et l'USAM :

Vue la densité du climat social et ce que la population martiniquaise encourt, nous avons été obligé de demander audience à Cap Nord, Espace Sud et la CACEM. Et nous avons formulé la demande de participer à la médiation

Un accord sans valeur, selon l'USAM

Plusieurs questions se posent désormais quant à la suite du mouvement mené par l'USAM demandant notamment la titularisation immédiate des 40 agents. Mais Hervé Diony, le secrétaire général de l'USAM, affirme que la grève reste de rigueur :

L'accord social qu'a signé une branche de la CGTM avec la SMTVD n'a pas de valeur car ce syndicat n'est pas représentatif au sein de la structure. D'autre part, les accords de branches de syndicats se signent uniquement dans les entreprises privées. Or on est une collectivité, donc c'est sans valeur. Donc non, la grève n'est pas suspendue, parce que la CGTM a signé un accord qui n'a de valeur que pour la CGTM

Selon Sainte-Rose Cakin, président de la SMTVD, cet accord suit cependant le déroulement normal des relations entre la direction et les organisation syndicales. Il se trouve désormais dans l'attente de la médiation :

Cette démarche est en cours, nous attendons que le médiateur fixe le calendrier des rencontres. J'ajoute que cet accord qui a été signé avec la CGTM sera transmise, à la demande de la CGTM, au médiateur. car la CGT serait majoritaire en nombre d'adhérents chez nous

Les premières rencontres avec les médiateurs s'organisent donc. Une affaire qui reste donc encore à suivre.

Tags