Conflit à La Poste : la direction indique avoir fait tester les masques de la discorde

Par 20/11/2020 - 07:38
01/01/2020 - 00:00

Dans le conflit qui oppose Kévin Zobal, un salarié de la Poste, à sa hiérarchie, la direction de l'entreprise s'est exprimée par voie de communiqué. Elle assure avoir fait tester la conformité des masques chirurgicaux au centre du conflit.

    Conflit à La Poste : la direction indique avoir fait tester les masques de la discorde

"Les masques SOGEDESCA de 2009 mis à la disposition des postiers, ont été expertisés par EUROFINS, un laboratoire spécialisé pour nous assurer de leur qualité et de leur efficacité dans le temps", indique la direction départementale de la Poste dans un communiqué de presse.

Ces masques sont au centre du conflit qui oppose la direction à un agent, Kévin Zobal. Ce dernier a refusé en juin dernier de porter ces masques qui selon lui sont périmés, leur date de fabrication étant vieille de 11 ans. Il fait valoir un droit de retrait auprès du CHSCT de l'entreprise pour cette raison.

Il fait depuis l'objet d'une procédure disciplinaire pour abandon de poste. "La procédure disciplinaire de Kevin Zobal est en cours, l’entreprise ne peut la commenter", peut on lire dans le communiqué de l'entreprise.

Sur les dits masques, la Poste précise que les tests qu'elle a diligenté portaient sur l’Efficacité de Filtration Bactérienne, la pression différentielle (l'effort à fournir pour respirer à travers) et la propreté microbienne. "Ces tests confirment que les masques sont conformes à la norme EN 14683", assure la Poste.

Par ailleurs, la direction locale de l'entreprise rappelle que Kévin Zobal relève de la direction nationale de l'entreprise avec laquelle ses avocats sont en contact.

Hier, les soutiens de Kévin Zobal, la CGTM-PTT et des militants RVN, ont bloqué le siège de la direction départementale de la Poste pour dénoncer la procédure disciplinaire dont il fait l'objet.

Tags