"De la CTM d'en bas à la CTM d'en haut", le mot d'ordre des grévistes

Par • Mis à jour le 12/03/2018 - 12:31

Les agents grévistes de la CTM ont mis leur mot d'ordre à exécution ce lundi matin (12 mars 2018). Une trentaine d'entre eux ont marché entre l'ancien conseil général et l'ancien conseil régional. Ils seront reçus à Plateau Roy par une délégation d'élus.

    "De la CTM d'en bas à la CTM d'en haut", le mot d'ordre des grévistes

Le petit cortège est parti de l'avenue des Caraïbes ce lundi matin un peu après 9 heures. Direction l'hôtel de Région à Plateau Roy, sur les hauteurs de la ville. Sous le soleil chaud, la trentaine de marcheurs a manifesté son mécontentement quant au fonctionnement la Collectivité Territoriale de Martinique. Parmi les mots d'ordre, on pouvait entendre notamment : "de la CTM d'en bas à la CTM d'en haut". Une façon de dénoncer une collectivité qui fonctionne à deux vitesses selon les agents.

"Ce matin c'était la mise en bouche. Le début du commencement de notre action. On a un préavis de grève qui est illimité avec un certain nombre de revendications qui sont sérieuses. La CTM ne respecte pas la loi. Les droits des gens sont bafoués, les agents sont mis en insécurité. Ils sont mis en difficulté et en souffrance. On a malheureusement eu une preuve concrète avec le décès d'un collègue qui était très investi dans cette affaire là. On ne peut pas continuer comme ça avec des élus qui ne font pas leur travail. Ils laissent à l'administration le choix de tout décider à leur place. On doit être une des rares collectivités de France où la loi n'est pas respectée. C'est préjudiciable à tout le monde et ce sont les administrés qui en font les frais", explique Christian Miahle, agent en grève.

Des thématiques que les grévistes pourront aborder dès ce midi. Ils seront en effet reçus par une délégation d'élus à 12 h 30 à Plateau Roy.