Débrayage au siège de Groupama après des propos racistes tenus par un cadre

Par 17/06/2021 - 11:06 • Mis à jour le 17/06/2021 - 11:04

Les salariés de Groupama Antilles-Guyane ont débrayé ce jeudi matin (17 juin 2021). Ils s'insurgent des propos racistes tenus par un cadre de la société d'assurance à l'encontre d'un salarié.

    Débrayage au siège de Groupama après des propos racistes tenus par un cadre

"Ferme ta gueule sale nègre". Selon le syndicat Force Ouvrière, ce sont les propos qu'aurait tenu hier un cadre de l'entreprise lors d'un échange houleux avec administrateur salarié de l'entreprise.

Face à cette situation inacceptable, les salariés de Groupama en Martinique, Guadeloupe et Guyane ont décidé de débrayer ce matin. "À l'unanimité des organisations syndicales, nous avons appelé à la mobilisation depuis 8 heures et jusqu'à nouvel ordre", indique Pascal Alingéry, délégué syndical Force Ouvrière Groupama Antilles Guyane.

L'auteur des propos, d'origine européenne, est présent au sein de l'entreprise depuis trois ans.

Le syndicat a fait savoir que le mouvement de débrayage et de grève se poursuivra tant qu'une réponse légale ne sera pas donnée et jusqu'au départ du cadre de direction accusé d'avoir tenu ces propos racistes.

Le directeur général de Groupama Antilles-Guyane se rend actuellement en Martinique pour gérer cette situation de crise.

Les injures publiques à caractère raciste sont punis d'un an d'emprisonnement et de 45 000 euros d'amende.

Tags