Education nationale : une grève moyennement suivie

Par • Mis à jour le 03/02/2015 - 19:15

Selon les chiffres du rectorat, en Martinique 19,3 % des enseignants et ATOS se sont mobilisés suite à l'appel national ce mardi contre les suppressions de postes annoncés, les salaires non revalorisés, les conditions difficiles de travail mais également la multiplication des faits de violence et le

    Education nationale : une grève moyennement suivie
Selon les chiffres du rectorat, en Martinique 19,3 % des enseignants et ATOS se sont mobilisés suite à l'appel national ce mardi contre les suppressions de postes annoncés, les salaires non revalorisés, les conditions difficiles de travail mais également la multiplication des faits de violence et les rythmes scolaires non adaptés. C'est chez les enseignants du 1er degré que la mobilisation a été la plus forte avec 30,6% de grévistes. En métropole, selon l'éducation nationale, le taux de grévistes atteignait péniblement les 7,54% (tous personnels confondus).

Audrey Ollon