Fourrière Départementale : les salariés non-grévistes poussent un cri d'alarme

Par • Mis à jour le 20/03/2015 - 18:45

Le conflit à la fourrière départementale se poursuit. Après 51 jours de grève les négociations sont aujourd’hui au point mort. Les salariés non-grévistes demandent à ce que tout le monde revienne à la table des négociations.

    Fourrière Départementale : les salariés non-grévistes poussent un cri d'alarme
Un mouvement de grève paralyse la fourrière départementale de Mangot Vulcin depuis la fin du mois de janvier. Pour l'heure le dialogue est rompu entre la direction et les salariés grévistes.

"On ne fait que subir le mouvement de grève, on ne nous a pas interrogé..."

Du côté des non-grévistes le constat est amère. Ces derniers poussent aujourd’hui un cri d’alarme. Olivier Ormouelle et Felix Nouison chauffeurs pour la société Carib Développement à la fourrière départementale demandent la reprise de l’activité !

"On ne fait que subir le mouvement de grève, on ne nous a pas interrogé... Je trouve injuste qu'on soit pris en otage."déplore Olivier Ormouelle.

"Au fur et à mesure on constate que le conflit s'enlise ! L'activité a fortement chuté. Il faut qu'on nous entende aussi ! Il y a des salariés non grévistes qui ont envie de travailler. On souhaite que tout le monde revienne sur la table des négociations afin de faire avancer ce conflit." a expliqué Félix Nouison

Audrey Ollon et Peggy Saint-Ville



Ajouter un commentaire

Restricted HTML

  • Allowed HTML tags: <a href hreflang> <em> <strong> <cite> <blockquote cite> <code> <ul type> <ol start type> <li> <dl> <dt> <dd> <h2 id> <h3 id> <h4 id> <h5 id> <h6 id>
  • Lines and paragraphs break automatically.
  • Web page addresses and email addresses turn into links automatically.
CAPTCHA
Cette question sert à vérifier si vous êtes un visiteur humain ou non afin d'éviter les soumissions de pourriel (spam) automatisées.