Grève des agents territoriaux : le ras-de-bol de 4 proviseurs de lycée

Par • Mis à jour le 06/03/2018 - 18:15

Les proviseurs des lycées Bellevue, Schoelcher, Gaillard et DUmas Jean-Joseph ont déposé un référé. Ils crient leur ras-le-bol au sujet du blocage de leur établissement.

    Grève des agents territoriaux : le ras-de-bol de 4 proviseurs de lycée

Ce sont 4 700 élèves qui sont impactés par le mouvement de grève des agents territoriaux. Ce mardi, les agents des collèges et des lycées n'ont pas relâché leur mobilisation. Ils ont maintenu le blocage de 7 établissements scolaires, mais ce n'est pas sans conséquences.

Les proviseurs des 4 établissements de la Pointe des Nègres tapent du poing sur la table. Ils crient leur ras-le-bol. Avec l'appui du Rectorat, ces chefs d'établissement ont déposé un référé ce mardi après-midi afin de réclamer que les accès aux lycées concernés soient libérés rapidement.
Les élèves eux, sont exemptés malgré eux de contrôles en cours de formation, d'inscription au portail ou encore de préparations aux entrées aux grandes écoles.

Selon Mireille Duboyer Marie Sainte proviseure adjointe au Lycée de Bellevue, ce sont 1 900 élèves qui sont impactés sur son seul établissement.

Le SE UNSA rentre dans la bataille

Nous avons appris qu'à partir de mercredi, l'ensemble des personnels et enseignants affiliés au syndicat entre en grève. En effet, le SE UNSA entre dans la bataille contre les suppressions de postes.

Une action est prévue, jeudi au rectorat. Le syndicat souhaite proposer des solutions pour améliorer l'enseignement en Martinique à la condition que les suppressions de postes et de classes dans l'académie soient abandonnées.