Grève des assistants familiaux de Martinique

Par 29/03/2017 - 23:12 • Mis à jour le 29/03/2017 - 23:12

Les assistants familiaux de Martinique ont débuté ce mercredi 29 mars 2017 une grève. Ils réclament plus de transparence ainsi que d’avantage de reconnaissance pour leur profession. Ils dénoncent aussi du favoritisme de la part des dirigeants quand il faut placer les enfants.

    Grève des assistants familiaux de Martinique
Une vingtaine d’ assistants familiaux se sont réunis ce mercredi 29 mars 2017 à 8 heures 30 dans le hall de la Collectivité Territoriale de Martinique (CTM) à Plateau Roy.

Ils souhaitaient être reçus par un membre du Conseil Exécutif afin de faire entendre leurs doléances.

Ils dénoncent, entre autre, le favoritisme dont certains feraient l'objet au moment de l'attribution des enfants.
Selon eux, certains assistants auraient deux ou trois enfants quand d’autres n'en auraient aucun.
Une mauvaise gestion des fonds publics alloués à la Direction de l’Aide Sociale à l’Enfance et à la Famille (DASEF).

Ils souhaitent également la reconnaissance de l'activité d'assistant familial comme une profession à part entière. Ils veulent aussi la création d'un bureau de placement pour étre mieux encadrés.

L’appel à la grève a été lancé par le Syndicat Autonome des Assistants Familiaux (USAM ASFAM CTM). Gaston Barrast en est le secrétaire général, il souhaite que la loi de 2005 soit respectée.



En Martinique, il y a environ quatre cent assistants familiaux.

Xavier Chevalier et Hanna Roseau