Grève à la clinique Sainte-Marie

Par 15/02/2017 - 17:49 • Mis à jour le 15/02/2017 - 17:49

Les salariés de la clinique Sainte-Marie ont entamé, ce mercredi 15 février 2017, un mouvement de grève reconductible. Ils protestent notamment contre la dégradation de leurs outils et conditions de travail. Les questions d’hygiène et de sécurité sanitaire des malades et l’information et la consultation du personnel font également partie des revendications.

    Grève à la clinique Sainte-Marie
Nouvelle mobilisation sociale en Martinique.

Le personnel de la clinique Sainte-Marie, affilié à la CDMT sont en grève depuis ce mercredi matin (15 février 2017).

Il réclame de meilleures conditions de travail. Les questions d’hygiène et de sécurité sanitaire des malades et l’information et la consultation du personnel font également partie des revendications.

Pour l'heure aucune rencontre n'a eu lieu avec la direction et les grévistes souhaitent négocier directement avec les responsables du groupe KAPA.

Aujourd'hui, le personnel est à bout à l'image de Dominique aide soignante à la clinique Sainte-Marie "ma journée de douze heures se déroule avec du stress, de l'angoisse et de la pression.

Je travaille dans un service de médecine et je ne peux pas travailler correctement. Dans mon service, nous avons que des personnes âgées en fin de vie et pour la toilette par exemple, nous n'avons pas d'eau chaude pour baigner les patients.

Vous imaginez un patient qui est couché en fin de vie ? Il faut que je le lave avec de l'eau froide. La seule solution du directeur a été de nous emmener deux bouillottes (un récipient étanche servant à contenir de l'eau chaude), disant que l'eau chaude n'était pas une priorité. Voilà dans les conditions dans laquelle je travaille.

Le matériel est en fin de vie. Tous les jours, pendant 12 heures je dois assumer mon boulot. On fait avec les moyens du bord, on se débrouille mais ce n'est pas possible de continuer comme ça.

Il n'y a pas de climatisation, pas d'eau chaude, les chambres sont dans un état désastreux et les lits également.

Nous n'avons pas le minimum dans cette clinique. Ça fait onze ans que nous travaillons comme ça, on ne peut plus continuer."

Ce mouvement de grève à la clinique Sainte-Marie est reconductible.

Sullyvan.D avec Clara Vincent