Grève à la fourrière : la médiation a été acceptée mais le dialogue de sourds continue

Par • Mis à jour le 31/03/2015 - 13:37

Le conflit à la fourrière départementale est entré dans son troisième mois ! Les salariés grévistes et la direction se sont retrouvés ce mardi à l'occasion d'une rencontre mise en place par la CACEM afin de renouer le dialogue. Même si les deux parties ont accepté l'intervention d'un médiateur, les avis divergent toujours.

    Grève à la fourrière : la médiation a été acceptée mais le dialogue de sourds continue

Une rencontre sous l'égide de la CACEM a été organisée entre la direction de la fourrière départementale et les salariés grévistes hier mardi. Les deux parties ont accepté la piste d’une médiation dont la forme doit être concrètement définie.
Il reste tout de même le fond des négociations et c'est là que ça coince. En effet, le syndicat veut négocier 2 derniers points précis sur la dizaine que contient la plate-forme des revendications, ce que refuse catégoriquement le gérant de la fourrière départementale Henri Hubert Dupont. "Il n'y a pas deux derniers points, c'est un ensemble. A partir du moment où Monsieur Cambusy prend les points qui l'intéressent et pas ceux qui ne l'interessent pas on ne peut pas trouver une solution." a t-il indiqué.

Pour rappel une partie des salariés de la fourrière départementale de Mangot Vulcin est en grève depuis la fin du mois de janvier.

Audrey Ollon et Cédric Catan




Ajouter un commentaire

Restricted HTML

  • Allowed HTML tags: <a href hreflang> <em> <strong> <cite> <blockquote cite> <code> <ul type> <ol start type> <li> <dl> <dt> <dd> <h2 id> <h3 id> <h4 id> <h5 id> <h6 id>
  • Lines and paragraphs break automatically.
  • Web page addresses and email addresses turn into links automatically.
CAPTCHA
Cette question sert à vérifier si vous êtes un visiteur humain ou non afin d'éviter les soumissions de pourriel (spam) automatisées.