Grève : la majorité des pompiers est mobilisée aujourd'hui en Martinique

Par 08/02/2021 - 14:57
01/01/2020 - 00:00

La grève des sapeurs-pompiers a démarré ce matin lundi 8 février pour réclamer de meilleures conditions de travail. Les hommes et femmes du feu dénoncent notamment un manque de moyens humains dans la profession. Un service minimum a été mis en place pour que ce mouvement n'ait pas de répercussions sur les interventions.

    Grève : la majorité des pompiers est mobilisée aujourd'hui en Martinique

Des grévistes en attente d'un échange avec leur direction

Outre les moyens humains, les sapeurs-pompiers souhaitent un aménagement des horaires et réclament divers versements : celle de la prime de feu, et le versement de la prime Covid également.

Si le mouvement n'a pour l'heure pas d'incidence sur les différentes interventions sur l'île, les grévistes restent dans l'attente d'un échange avec leur direction.

C'est ce qu'indique Jean-Michel Deluge, secrétaire général adjoint du syndicat CGTM sapeur-pompier :

Nous sommes en grève illimitée, mais nous sommes ouverts à la discussion. Tous nos collègues, au-delà des appartenances syndicales, sont solidaires et sont conscients que ça ne peut pas durer

Un service minimum mis en place

Et pour qu'il n'y ait aucun impact sur les interventions, un service minimum a été mis en place. Le lieutenant-colonel Patrick Tyburn, commandant du service départemental d'incendie et de secours de la Martinique l'explique :

Il y a un principe de jurisprudence qui veut que tout doit être mis en oeuvre pour respecter ce droit de grève, mais un service comme le nôtre est aussi un service public qui assure des missions essentielles de secours à la population, donc nous devons organiser un service minimum

Pour ce faire, il y a un arrêté conjoint du préfet et du président du conseil d'administration détermine les effectifs absolument nécessaires pour le maintien des activités de secours. 

Tags