"Il faut vraiment qu'on fasse quelque chose pour qu'on nous entende"

Par • Mis à jour le 29/09/2015 - 20:59

L’entente syndicale des surveillants du Centre pénitentiaire de Ducos tire une fois de plus la sonnette d’alarme. La semaine dernière les agents ont mis la main sur 1000 euros en petites coupures et une balance pour peser les stupéfiants. Pour rappel il y a quelques semaines déjà ils avaient découvert un colis de munitions.

    "Il faut vraiment qu'on fasse quelque chose pour qu'on nous entende"
Inquiets, les surveillants de la prison de Ducos ont décidé de se mobiliser. Le mouvement de grève devrait perturber le fonctionnement de la structure ce mercredi.

Pour l'heure l’intersyndicale poursuit les rencontres afin d'interpeller les autorités; ce mardi matin, c’est Eric Corbaux - le procureur de la république - qui les a reçu. "Il nous dit qu'il n'accepte pas et qu'il ne tolère pas qu'un détenu agresse le personnel", a confié Frantz Laval, surveillant de prison représentant CGT. Mais le champs d'actions du procureur de la République est limité "il ne peut agir que sur le judiciaire".

"Nous avons rencontré deux parlementaires Serge Letchimy et le Sénateur maire Maurice Antiste. Ils nous ont promis d'intervenir au niveau ministériel en notre faveur", complète le représentant CGT. Il est important pour les surveillants de se faire entendre : "un blocage de l'institution e est prévu demain. Dans la situation dans laquelle on est actuellement il faut vraiment qu'on fasse quelque chose pour qu'on nous entende" a conclu Frantz Laval.

Audrey Ollon et Cédric Catan



Ajouter un commentaire

Restricted HTML

  • Allowed HTML tags: <a href hreflang> <em> <strong> <cite> <blockquote cite> <code> <ul type> <ol start type> <li> <dl> <dt> <dd> <h2 id> <h3 id> <h4 id> <h5 id> <h6 id>
  • Lines and paragraphs break automatically.
  • Web page addresses and email addresses turn into links automatically.
CAPTCHA
Cette question sert à vérifier si vous êtes un visiteur humain ou non afin d'éviter les soumissions de pourriel (spam) automatisées.