La grève continue à la Cacem

Par 20/08/2020 - 12:18
01/01/2020 - 00:00

La CGTM SOEM dénonce la situation d’un cadre dont la Cacem demande le licenciement. Le syndicat parle d’acharnement, car il ne s’agit du premier épisode concernant l’agent. Hier, les salariés affiliés au syndicat on entamé une grève qui continue ce jeudi avec le blocage des locaux.

    La grève continue à la Cacem

Depuis hier matin (mercredi 19 août 2020) les agents de la Cacem affiliés à la CGTM SOEM sont en grève. Aujourd’hui, jeudi 20 août, ils ont bloqué l’entrée des locaux de la Cacem. Ils dénoncent la décision du président de la Cacem, Luc Louison Clémenté, de saisir le tribunal administratif afin d'obtenir la révocation d'un cadre.

Ce dernier était soupçonné en 2017, parmi d'autres salariés, d'avoir organisé des marchés frauduleux, alors qu’il était en détachement à Odyssi. L'homme a été mis à pied durant deux ans. Il a depuis réintégré la Cacem qui demande désormais son licenciement. Deux procédures sont en cours dans cette affaire : une procédure judiciaire et une procédure administrative.

Pour Daniel GROMAT, secrétaire général de la CGTM SOEM, cette nouvelle procédure est de l’acharnement, il explique pourquoi au téléphone d'Hanna Roseau  

 

Pour Didier Laguerre, maire de Fort-de-France et vice-président de la Cacem, la procédure suit son cours et la Communauté d’agglomération se rangera à la décision qui sera rendue