Le Collectif CHUM Douvan Douvan monte une nouvelle fois au créneau !

Par • Mis à jour le 26/12/2017 - 16:57

A moins d'une semaine de la mise en place de la nouvelle gouvernance du CHU de la Martinique, le collectif CHUM Douvan Douvan remet en cause les priorités données aux trois inspecteurs généraux des affaires sociales, qui doivent diriger l'établissement à partir du 3 janvier.

    Le Collectif CHUM Douvan Douvan monte une nouvelle fois au créneau !

« Il faut redonner la priorité aux investissements pour assurer des soins de qualité ». Les membres du collectif CHUM Douvan Douvan avaient réuni la presse à la Maison des Syndicats ce mardi 26 décembre. Une semaine après la publication de la lettre de mission des trois cadres de l’inspection générale des affaires sociales, qui doivent prendre la tête de l’établissement au 3 janvier prochain, les membres du collectif ne semblent pas partager les priorités définies pour ce nouveau « trium vira ».

L’impossible rééquilibrage financier

Sur l’antenne d’RCI, Patrick René Corail, le chef de pôle neuroscience et appareils locomoteurs n’a pas caché son inquiétude ce midi. « Certains de nos fournisseurs nous font confiance depuis plus d’un an, avec des retards de paiement de près de 150 millions d’euros. On ne peut pas fixer comme priorité le rééquilibrage financier, au détriment de la qualité de nos soins ». Les membres du collectif n’excluent de prochaines mobilisations pour faire entendre leur voix.