Le RSMA œuvre à la rénovation du deuxième refuge de la Montagne Pelée

Par 16/06/2021 - 19:46 • Mis à jour le 16/06/2021 - 19:24

Le régiment du service militaire adapté (RSMA) participe à la rénovation du deuxième refuge de la Montagne Pelée. Un défi de taille pour les volontaires qui ont monté le matériel nécessaire. Une ascension suivie de près par Peggy Saint-Ville.

    Le RSMA œuvre à la rénovation du deuxième refuge de la Montagne Pelée

Plus de 14 tonnes de ballast à monter pour rénover le deuxième refuge de la Montagne Pelée

Depuis le 8 juin dernier, les cinq compagnies du RSMA Martinique (le Régiment du Service Militaire Adapté) participent aux défis Némo. Une opération en hommage au général Jean Némo qui a créé le SMA Antilles-Guyane, il y a 60 ans. 

Cette année, avec la collaboration de l’ONF, le régiment travaille à la rénovation du deuxième refuge de la Montagne Pelée situé à 1250m en bordure du dôme de la Caldeira.

Après le nettoyage du site et la descente des détritus trouvés sur place, ce sont désormais près de 14 tonnes de ballast composé de pierres et de graviers, ainsi que de matériel qui doivent être montés par ces jeunes et leurs encadrants. Dans la tente installée aux pieds de la Montagne Pelée non loin du premier refuge de l’aileron, les équipes se préparent à l’ascension.

Montagne Pelée RSMA
Préparation à l'ascension de la Montagne Pelée ©PSV / RCI Martinique

Une initiative de rénovation forgeant aussi l'esprit de cohésion 

L’objectif est très simple comme nous l’explique le Colonel Arnaud Cherbonnel, le chef de corps du RSMA Martinique, et permet d'expérimenter la cohésion de groupe :

C'est un bon exercice qui leur apprend qu'on peut se dépasser. L'important c'est d'y aller en groupe, et on adapte la charge à chacun

Ascension RSMA
Les volontaires du RSMA montent le matériel nécessaire à la rénovation du deuxième refuge de la montagne Pelée ©PSV / RCI Martinique

En haut, un camps du RSMA est installé depuis au moins une semaine. La garde se relaie tous les 3 jours, et les lieux en ont d’ailleurs bien profité de ces visites puisque de nombreux déchets ont déjà été évacués. Mais l'objectif est avant tout la rénovation de ce second refuge, comme l'explique Hélène Legendre, cheffe de projet loisir nature et forêt d’exception à l’ONF :

L'opération avec le RSMA consiste à terminer cet assainissement. Tous ces gravas serviront à faire des drains autour du refuge, pour qu'on puisse travailler à l'intérieur de façon plus durable. Le sol aussi va être réaménagé, une dalle de ciment va être coulée sur la partie principale du refuge

RSMA
Un deuxième refuge construit en 1929 pour abriter les scientifiques venus observer le volcan ©PSV / RCI Martinique

Une action de préservation du patrimoine

150 volontaires ont donc participé ce mardi à cette ascension visant à consolider ce deuxième refuge construit après l'irruption de 1929. Un abris en bois typiques qui servait à l'origine à abriter les scientifiques venus observer l’évolution du volcan. Le site a connu une première intervention lors d’une opération coup de main en 2019, et aujourd’hui bon nombre de randonneurs y passent parfois la nuit, preuve que cette construction d’origine a bien résisté et est un objet du patrimoine à préserver et à mettre en valeur. 

RSMA
Les volontaires du RSMA participent à l'ascension de la montagne Pelée ©PSV RCI Martinique

Et c’est reparti, malgré le vent qui se lève. Chaque groupe redescend plus léger. Une poignée de courageux aura même fait l’ascension deux fois, telle une façon de vivre cette expérience plus intensément. D'autant qu'un autre challenge en attend certains dès le 14 juillet prochain, puisqu'ils défileront sur les Champs-Élysées avec d’autres jeunes du Service Militaire Adapté issus de chaque territoire. 

Mais outre cette initiative sur la Montagne Pelée, le programme Némo se diversifie plus largement puisque le RSMA de Guadeloupe va faire l’acquisition d’une remorque type food-truck. Ce véhicule permettra d’agrémenter le restaurant pédagogique et de créer une terrasse en bois face au jardin créole. Un projet qui vise à enrichir le contenu de la formation et à accroître le rayonnement du restaurant. Les volontaires sont dores et déjà en train de rénover ce véhicule ancien aux couleurs des 60 ans du service militaire adapté. Enfin, un autre groupe doit construire et installer un récif artificiel en mer. 

Tags