Le SMBEF lance un appel à la grève générale pour le 12 mai

Par • Mis à jour le 06/05/2015 - 20:27

Le Syndicat Martiniquais des Banques et Etablissements Financiers lance un appel à la grève générale au sein des établissements financiers le 12 mai prochain.

    Le SMBEF lance un appel à la grève générale pour le 12 mai
Le Syndicat Martiniquais des Banques et Etablissements Financiers se fait entendre ! Particulièrement remonté, ce dernier a lancé officiellement ce mercredi matin, un appel à la grève générale à partir du Mardi 12 Mai 2015, au sein de tous les établissements bancaires et financiers de la Martinique. "Nous savons que nous commençons le 12 mais nous ne savons pas quand nous arrêterons cette grève" a indiqué Rodrigue Cellamène, secrétaire général du SMBEF.

"Les plans de fusion / absorption et consorts présentés par nos différentes directions sont des plans violents qui menancent l'emploi dans le cadre de nos banques"

Les représentants du syndicat s’élèvent notamment contre le plan de restructuration de la BNP Paribas Martinique et DOM-TOM qui a pour but de supprimer des emplois locaux pour les délocaliser vers la France métropolitaine. Ils regrettent également l’absence de réponses concrètes sur les projets à venir au sein de tous les établissements bancaires de l’île sous le coup d’une fusion/absorption."Les plans de fusion / absorption et consorts présentés par nos différentes directions sont des plans violents qui menancent l'emploi dans le cadre de nos banques.Les représentants du personnel doivent être informés des projets des directions or ces dernières font de la rétention d'informations." a expliqué Rodrigue Cellamène.

A titre d'exemple à la BNP ce sont 55 postes en Martinique, 72 en Guadeloupe, 27 en Guyane et 67 à la Réunion qui devraient être supprimés puis délocalisés !

Dans les autres banques, entre les projets de fusion / absorption et autres, ce sont plus de 100 postes qui seraient visés toujours selon le SMBEF. C'est pour cela que"le SMBEF qui est le syndicat majoritaire dans les banques et établissements financiers de la Martinique appelle à un mouvement de grève générale." a conclu Rodrigue Cellamène.

Audrey Ollon et Mario Guiolet