Le recteur estime que les cours peuvent reprendre lundi prochain

Par • Mis à jour le 04/03/2020 - 10:22

Le recteur d'académie a annoncé la réduction du nombre de postes supprimés à la rentrée prochaine. Suffisant pour permettre la reprise des cours le 9 mars prochain ? Rien n'est moins sûr.

    Le recteur estime que les cours peuvent reprendre lundi prochain
En Martinique, les cours sont perturbés depuis le 5 décembre 2019.

Pascal Jan, recteur de l'académie de Martinique, estime que les conditions sont réunies pour une reprise des cours le lundi 9 mars.

Dans un communiqué le rectorat indique que le ministère de l'Education nationale a décidé de réduire la suppression de 76 postes de près de moitié, ce qui permet pour l’académie le maintien de 36 postes initialement supprimés : 10 dans le premier degré et 26 dans le second degré.

Ce sont donc 40 postes qui disparaîtront à la rentrée prochaine dans l'académie de Martinique. 

"Cette décision du ministre, qui témoigne de sa compréhension des enjeux auxquels l’académie est confrontée, a pour objet de fournir à l’académie les moyens de poursuivre sa politique de lutte contre le décrochage scolaire, de renforcer son investissement dans l’éducation prioritaire et la maîtrise des fondamentaux par les élèves. Cette mesure très positive pour l’académie s’inscrit dans une démarche de gestion pluriannuelle des emplois qui reposera désormais sur plusieurs critères, au-delà du seul indicateur démographique. Il sera tenu compte des spécificités territoriales et sociales du territoire, conformément à une orientation présentée par l’académie en 2018", assure le recteur.

Comme il l'a déclaré hier soir dans l'édition de 18 heures du journal de RCI, Pascal Jan a accepté d'organiser "la session des enseignements de spécialité de première sur une période définie."

"Des assises martiniquaises de l'éducation"

Par ailleurs selon le rectorat "le ministre de l'éducation nationale a entériné le principe de l’organisation d’Assises martiniquaises de l’éducation. La première réunion générale interviendra d’ici les vacances de Pâques et sera suivie d’un cycle de réunions thématiques qui dresseront un constat objectif et partagé de la situation du système éducatif en Martinique, fixeront des objectifs et proposeront des actions en lien avec les priorités des projets académiques qui répondent à deux priorités d’intérêt général : l’employabilité des jeunes martiniquais et martiniquaises, et la participation active de l’académie au développement du territoire de Martinique. Les conclusions de ces travaux seront consignées dans un livre blanc rendu public à la fin de l’année scolaire. Elles constitueront l’ossature du prochain projet académique pour les mesures s’y rapportant et dont l’écriture commence à la rentrée 2020".

Pour l'heure, seule l'intersyndicale des enseignants du lycée de la Jetée au François a réagi à ses annonces en comparant les engagements du ministère en Martinique à ceux de la Guadeloupe.

Néanmoins, les syndicats qui avaient refusé de rencontrer le recteur mardi après-midi ont désormais les éléments chiffrés qu'ils réclamaient. Des éléments qui ne correspondent pas forcément à leurs revendications puisqu'ils demandaient un moratoire complet sur les suppressions de poste prévues à la rentrée prochaine.

Tags

Ajouter un commentaire

Restricted HTML

  • Allowed HTML tags: <a href hreflang> <em> <strong> <cite> <blockquote cite> <code> <ul type> <ol start type> <li> <dl> <dt> <dd> <h2 id> <h3 id> <h4 id> <h5 id> <h6 id>
  • Lines and paragraphs break automatically.
  • Web page addresses and email addresses turn into links automatically.
CAPTCHA
Cette question sert à vérifier si vous êtes un visiteur humain ou non afin d'éviter les soumissions de pourriel (spam) automatisées.