Le syndicat Force Ouvrière quitte l'intersyndicale

Par 27/12/2021 - 14:46 • Mis à jour le 27/12/2021 - 14:36

Alors que la date butoir du 31 décembre approche à grands pas, des distensions internes à l'intersyndicale ont poussé le syndicat Force Ouvrière à quitter le regroupement syndical. Pourtant, l'intersyndicale continue sa mobilisation contre l'obligation vaccinale des soignants.

    Le syndicat Force Ouvrière quitte l'intersyndicale

Force Ouvrière se retire de l'intersyndicale

Le syndicat Force Ouvrière a quitté le regroupement de l'intersyndicale de santé. C'est un événement survenu il y a une semaine qui a mis le feu aux poudres, selon Jean-Pierre Jean-Louis, de Force Ouvrière :

Vue la tournure que prennent les choses, il n'est pas question pour nous de siéger avec des représentants syndicaux de l'intersyndicale qui ne respectent pas des syndicats. Il y a 8 jours de cela, certains délégués syndicaux ont fait irruption dans la salle des délibérations, et nous ont insulté copieusement, nous les représentants FO, de la CGTM, et de la CDMT devant une nouvelle direction. J'estime que c'est inadmissible qu'on ne puisse pas se respecter 

Des propos qui ne passent pas auprès du secrétaire général de Force Ouvrière :

Ce n'était pas Force Ouvrière seulement, c'étaient aussi la CGTM, la CDMT qui étaient visées. On nous traite de "lèche-culs", de malpropres, de tout ce qu'il y a de sale, alors que nous sommes venus siéger pour trouver des solutions concernant les avancements de grades des agents du CHUM pour l'année 2021, qui risque d'être une année blanche si nous n'intervenons pas

L'intersyndicale affiche un rassemblement et une mobilisation continue

Or des propositions devaient justement être faites avant la date butoir du 31 décembre, date à laquelle l'obligation vaccinale doit entrer en vigueur pour les soignants de Martinique. Les soignants devront en effet avoir entamé leur vaccination ou présenter un certificat d'immunité pour poursuivre leur activité. Au delà, ils risquent des suspensions de salaires.

L'intersyndicale s'est ainsi réunie ce matin. Un rassemblement incomplet donc, puisqu'il manquait à l'appel Force Ouvrière, qui a quitté le mouvement après avoir essuyé des insultes d'autres centrales. La CDMT, également absente, devait en revanche rejoindre les autres syndicats à la mi-journée en vue d'une réunion avec la direction du CHUM. A l'issue de la réunion, l'intersyndicale décidera des suites à donner à ce mouvement. Des actions seront bien menées, en fonction des réponses apportées, selon Lisa Agathine, représentante du syndicat des infirmières Convergence 972 :

C'est au jour le jour. Nous avançons au fur et à mesure des réponses que nous avons des administrations. En fonction des réponses qui nous sont apportées, nous apportons les nôtres 

L'intersyndicale s'est toutefois dite plus rassemblée et mobilisée que jamais. Un rendez-vous est d'ores et déjà prévu ce mercredi 29 décembre à 8 heures à la maison des syndicats, à l'appel de la CDMT et de la CGTM. 

Tags