Les associations d’aide à la personne contraintes de fermer

Par • Mis à jour le 13/10/2015 - 16:44

En Martinique les associations d’aide à la personne ferment au fur et à mesure. Elles mettent directement en cause l’Etat qui ne leur a toujours pas versé les primes auxquelles elles ont droit.

    Les associations d’aide à la personne contraintes de fermer
Depuis trois ans, un grand nombre d’associations d’aide à la personne ferment. Et cela n’est pas prêt de s’arrêter. Pourquoi ? Car les subventions de l’Etat pour les contrats aidés ne sont pas versées, environ 500 euros par contrat. Une soixantaine d’entres elles seraient en attente.

Depuis trois ans, un grand nombre d’associations d’aide à la personne ferment. Et cela n’est pas prêt de s’arrêter. Pourquoi ? Car les subventions de l’Etat pour les contrats aidés ne sont pas versées, environ 500 euros par contrat. Une soixantaine d’entres elles seraient en attente.

Selon les associations la situation est totalement différente et plus simple et souple en Guadeloupe.

Il existe encore environ 200 associations d’aide à la personne en Martinique qui ont des clients qui sont vulnérables : personnes âgées, enfants de moins de 3 ans et handicapés.

Xavier Chevaliet et Yvonne Guilon