Les gardiens de prison sont toujours mobilisés

Par • Mis à jour le 22/01/2018 - 07:09

Les surveillants pénitentiaires de la prison de Ducos sont toujours mobilisés ce lundi matin (22 janvier 2018). Comme leurs collègues de l'Hexagone ils rejettent les propositions de la ministre de la Justice, Nicole Béloubet.

    Les gardiens de prison sont toujours mobilisés

Alors qu'à Paris, Nicole Béloubet recevra ce lundi les représentants des organisations syndicales des gardiens de prison, la base est toujours mobilisée ce matin.

Des barrages sont érigés devant le centre pénitentiaire de Ducos. Les surveillants ont même mis le feu à des palettes pour signifier leur colère. Pas de parloirs, pas d’extractions judiciaires, pas d’intervenants extérieurs. Les grévistes répondent ainsi à l'appel de blocage total des établissements pénitentiaires dans toute la France.

feu palette prison ducos

Les surveillants dénoncent toujours les mauvaises conditions de sécurité dans l'exercice de leurs fonctions. Et l'agression dimanche soir d'un surveillant et d'une surveillante à Longuesse dans le Pas-de-Calais ne va pas arranger la situation.

Le gouvernement va devoir revoir ses propositions formulées ce week-end. D'autant plus que la mobilisation est très suivie dans toute la France et notamment en Martinique. "C'est une proposition infamante pour les personnels qui se font attaquer sur les coursives par les détenus qui prennent plaisir à faire couler le sang des surveillants. Aujourd'hui madame Béloubet est dépassée. Il faut que l'Elysée et Matignon reprennent le dossier en main. Nous nous incluons dans le mouvement national. Nous voyons la souffrance de nos collègues qui en chient et crèvent dans le froid. Nous pensons proposer le dépôt des clés comme dans l'Hexagone. Ce sont les forces de l'ordre qui devront s'occuper de la prison", prévient Patrick Louvounou, délégué Outremer FO pénitentiaire.