Les modalités de résiliation de la délégation de service public présentées, ce lundi

Par • Mis à jour le 13/12/2018 - 15:27

Les bus et TCSP du réseau Mozaïk ne circulent toujours pas après 4 jours de blocage. Le président de Martinique Transport Alfred Marie-Jeanne a indiqué présenter en début de semaine prochaine au Conseil d'Administration les modalités de résiliation de la délégation de service public.

    Les modalités de résiliation de la délégation de service public présentées, ce lundi

Allons-nous vers une résiliation du service public au sujet du transport urbain sur le secteur du centre ? Dans un communiqué de presse rendu public, ce jeudi en milieu d'après-midi, Alfred Marie-Jeanne président de Martinique Transport a indiqué qu'il proposera au Conseil d'Administration qui se réunira le lundi 17 décembre 2018, les modalités de résiliation de la délégation de service public "devenue inopérante". 

En effet, depuis 4 jours, aucun bus ni TCSP ne circulent sur le réseau Mozaïk suite au blocage des dépôts de bus et BHNS par deux sociétés cotraitantes à la CFTU qui pénalise une fois de plus les usagers.

La CFTU réclame 10 000 euros à chacun et par jour de blocage

Dans ces deux conflits qui durent depuis le début de la semaine, Michel Pognon et Bertrand Cambusy sont assignés pour entrave à la liberté de circulation, tout comme la CSTM et Transcapital. D'ailleurs, la CFTU leur réclame chacun 10 000 euros par jour de retard.

Les précisions de Bertrand Cambusy :