Les salariés de la station VITO de l'aéroport ont manifesté leur inquiétude sur la route

Par 14/02/2019 - 12:10 • Mis à jour le 14/02/2019 - 12:10

Les salariés de la station VITO de l'aéroport se sont de nouveau mobilisés, ce jeudi matin. Ils ont effectué une opération molokoï afin d'alerter les autorités sur les questions de sécurisation de la station.

    Les salariés de la station VITO de l'aéroport ont manifesté leur inquiétude sur la route

Déjà mobilisés la semaine dernière, les salariés de la station VITO de l'aéroport au Lamentin se sont de nouveau mobilisés. Une mobilisation qui est montée d'un cran, ce jeudi matin (14 février 2019). En effet, ils ont effectué une opération molokoï sur une partie de l'autoroute afin d'alerter les autorités et singulièrement la CTM sur les questions de sécurisation de la station-service.

Une sécurisation mise en cause, après la perte d'un de leur collègue Jean-José Niger sur son lieu de travail, il y a presque deux ans. En effet, ce dernier avait été mortellement percuté par une voiture le 22 juillet 2017.

Les salariés réclament donc qu'une rambarde ou qu'un muret soit installé le long de l'autoroute afin de mieux protéger le personnel qui travaille sur les pompes à essence les plus proches de la route, mais surtout pour éviter une autre situation dramatique au sein de la station.

Les précisions de Célia Germany, la responsable des ressources humaines. Elle assure que la direction de la station comprend l'inquiétude des salariés.