Les techniciens de laboratoires se mobilisent

Par 18/05/2021 - 08:47 • Mis à jour le 18/05/2021 - 07:42

Les techniciens de laboratoire sont en grève aujourd'hui (mardi 18 mai 2021). Les blouses blanches des laboratoires privés Biolab, Biosanté, mais aussi ceux du laboratoire du CHUM suivent un mouvement national. Ils réclament la revalorisation de leur profession.

    Les techniciens de laboratoires se mobilisent

Les techniciens de laboratoire revendiquent une hausse de leurs salaires. Ils touchent en moyenne entre 1400 et 1500 euros bruts en début de carrière.

La revalorisation de leur statut est une autre de leurs revendications. Ces employés en première ligne des tests COVID demandent à basculer en catégorie A, au lieu de leur actuelle catégorie B. D'autant plus, que d'autres catégories médico-techniques auraient été réévaluées.

Des conditions de travail et une vie bouleversées par l'épidémie

Depuis le début de l'épidémie, les techniciens de laboratoire ont vu leur vie a parfois chamboulée avec les risques de contamination. Johanna Baru, technicienne de laboratoire à Biolab et déléguée syndicale CGTM Santé décrit les répercussions pour elle.


J'ai dû faire beaucoup plus attention, que ce soit aux personnes âgées qu'il y a dans ma famille, mais aussi arrêter certaines activités de ma vie privée

Toujours selon Johanna Baru, son métier est mal connu par la population martiniquaise, et n'est pas pris en compte par l'Etat lors des prises de décisions sur la gestion sanitaire du COVID.

Depuis mars 2020, les techniciens de laboratoire ont aussi vu leur vie professionnelle fortement impactée par la crise sanitaire, comme en témoigne Mickinson Hartoc, technicien de laboratoire chez Biosanté.

 

La cadence nécessaire pour effectuer les tests PCR a changé beaucoup de choses. Il y a eu des embauches sur certains sites, c'est vrai. Mais ceux qui traitent les tests doivent les rendre le jour même. Nous allons bien au-delà des horaires de travail prévus. Plus il y a de cas contacts, plus il y a de demandes et bien sûr, plus l'activité augmente

Une mobilisation commune du secteur public et du privé

La mobilisation en Martinique se déroulera en plusieurs points ce matin (mardi 18 mai) : les techniciens mobilisés se tiendront (sit-in) dès 8 heures devant l'Hôpital Pierre-Zobda Quitman, et entre 9 et 10 heures, devant tous les laboratoires Biolab et Biosanté.

Le personnel mobilisé dans le privé a décidé de se mobiliser pendant une heure de temps, pour que les patients puissent être pris en charge. La majorité de leurs patients vient dès l'ouverture à 6 heures, ainsi l'objectif est de ne pas pénaliser ceux qui viennent se faire diagnostiquer ou suivre.

Après 10 heures, les techniciens mobilisés des laboratoires privés et publics se dirigeront vers l'ARS pour faire valoir leurs revendications.

Une mobilisation d'autant plus symbolique en Martinique en ce mardi, pour Johanna Baru, puisque c'est le jour où les chiffres de l'épidémie sont communiqués par l'ARS. Elle explique que c'est grâce aux techniciens de laboratoire que le dépistage est fait en Martinique et que le nombre de cas positifs est connu.


 

Tags