Lueur d'espoir pour les salariés de l'ADARPA

Par • Mis à jour le 17/01/2017 - 23:26

Le tribunal de grande instance analysait, ce mardi après-midi (17 janvier 2017) le dossier de l'Association d’Aide aux Retraités et Personnes Âgées (ADARPA) qui est placée en redressement judiciaire depuis juillet 2015. Petit ouf de soulagement pour les salariés. D'après Gérard Granvorka, avocat du personnel de l’Adarpa "l'association pourra à nouveau voler de ses propres ailes."

    Lueur d'espoir pour les salariés de l'ADARPA
Petit ouf de soulagement pour les salariés de l'Association d’Aide aux Retraités et Personnes Âgées (ADARPA).

Le tribunal de grande instance analysait, ce mardi après-midi (17 janvier 2017) le dossier de l'association qui est placée en redressement judiciaire depuis juillet 2015.

Si la juridiction doit rendre sa décision au 31 janvier prochain, tous les acteurs du dossier sont sortis satisfaits du tribunal, en effet les créanciers, l'administrateur judiciaire et le procureur ont tous donné un avis favorable pour la sortie du plan de redressement.

Des efforts ont été réalisés au niveau de l'organisation du travail et au niveau de l'effectif qui est passé de 280 à 200 salariés. La structure n'a produit aucunes dettes supplémentaires, ce qui est une bonne nouvelle.

Pour maître Gérard Granvorka, avocat du personnel de l’Adarpa,"l'ensemble des personnes impliquées dans cette affaire, à savoir le ministère public, le représentant des créanciers et l'administrateur judiciaire ont émis un avis favorable à l'homologation du plan de redressement qui a été préparé et élaboré par l'administrateur judiciaire.

Aujourd'hui, la décision a été mise en délibérée au 31 janvier 2017, mais je suis certain que le tribunal va homologuer ce plan et donc l'ADARPA pourra à nouveau voler de ses propres ailes."