Marisol Touraine en Martinique : Une visite sur fond de tensions sociales

Par 26/02/2016 - 12:32 • Mis à jour le 26/02/2016 - 12:32

Les syndicats de la santé ont décidé de se mobiliser dans le cadre de la visite de la ministre de a santé Marisol Touraine; les professionnels de santé libéraux dénoncent toujours leurs conditions de travail et la diminution de leurs indemnités.

    Marisol Touraine en Martinique : Une visite sur fond de tensions sociales
La ministre de la santé est arrivée chez nous hier jeudi 25 février 2016 et à cette occasion les syndicats de santé ont décidé de se mobiliser afin de se faire entendre.

Les syndicats souhaitent rencontrer la ministre pour évoquer la situation difficile de l’hôpital en Martinique : conditions de travail qui se dégradent, situation financière alarmante et prise en charge des patients de plus en plus compliquée... Les syndicats veulent se faire entendre et espèrent rencontrer cette fois la ministre en personne comme l'a confirmé Manuel Galap, secrétaire général adjoint du SASM, le Syndicat Autonome de la Santé en Martinique. "Nous avons à faire à une ministre qui refuse de rencontrer les organisations syndicales, nous exigeons de la rencontrer physiquement", a t-il martelé avant de rappeler qu'il se pose "un véritable problème de santé publique en Martinique". Un grand rassemblement est prévu ce vendredi 26 février 2016 au matin 10 h à l’ARS.

Les infirmiers libéraux inquiets

L'inquiétude grandit chez les infirmiers libéraux qui redoutent la loi de modernisation du système de santé. Ces professionnels ont le sentiment d'être les grands oubliés de cette nouvelle règlementation. En effet, leur profession s'oriente semble-t-il vers le statut de salarié et c'est en tout cas ce 1er point qui retient toute leur attention. Selon la Fédération Nationale des Infirmiers, la seule option possible pour anticiper les changements à venir, est de se regrouper. Ils pourraient ainsi faire face à l'apparition de nouvelles structures de soins qui sont une concurrence directe pour eux. Cette situation aura deux impacts importants pour ces professionnels : en premier lieu la diminution de leur autonomie et une réduction probable de leur chiffre d'affaires."Je pense qu'il y a une méconnaissance de la véritable activité de l'infirmier libéral !" a déploré Jean-Marie Clovis, Président de la Fédération Nationale des Infirmiers, un syndicat qui est déterminé à se faire entendre , "il ne faut pas pleurer il faut agir", a t-il complété.

En séminaire depuis hier jeudi 25 février 2016 à l'auditorium du crédit agricole de Place d'armes au Lamentin, les infirmiers libéraux ont longuement parlé de l'avenir de leur profession.

Le collectif SNIL/FNI est mobilisé depuis 6heures ce vendredi matin pour une opération molokoi sur l'autoroute, cette dernière est bloquée dans le sens Lamentin / Fort de France.

Audrey Ollon avec Peggy Saint-Ville et Clara Vincent