Mobilisation des sous-traitants d'Orange Caraïbes

Par 30/05/2016 - 19:28 • Mis à jour le 30/05/2016 - 19:28

(Mise à jour 30-05-16 : 16h07) Les chefs des entreprises sous-traitants d’Orange Télécom bloquent l’entrée du site de la direction de la compagnie à Mangot Vulcin depuis ce matin 30 mai 2016. Ils revendiquent de ne pas être assez rémunérés par rapport aux travaux effectués pour Orange Caraïbes. Pour les abonnés, cela signifie que en cas panne certains services ne pourraient pas être rétablis.

    Mobilisation des sous-traitants d'Orange Caraïbes
Les chefs de 7 entreprises sous-traitants de la compagnie Orange Caraïbes en Martinique sont mobilisés depuis ce lundi matin (30 mai 2016). Ils bloquent l’accès au siège de la direction d’Orange Caraïbes avec leurs véhicules.

Les sous-traitants remettent en cause les tarifications des travaux qu’ils exécutent pour Orange. Pour la plupart d’eux le manque de ressources est sur le point de mener leurs entreprises à la liquidation.

« Les entreprises n’ont plus de trésorerie, n’ont pas de fonds de roulement. Elles ont du mal à payer les salaires et les charges fiscales et sociales. Cela est du à des prix forfaitaires dans lesquels sont compris de plus en plus de prestations qui auparavant étaient payées séparément avec des conditions plus élevées », explique Roger Fousse, porte-parole de sous-traitants du réseau Orange Caraïbes.

De plus, les manifestants assurent que leur forfaits en Martinique sont plus bas qu’en France hexagonale malgré les conditions de travail plus compliquées à cause du climat qui accèlere le vieillissement du réseau et l'accès difficile à certains chantiers.

Le but de cette mobilisation est d’ « avoir une augmentation par rapport au tarif moyen pratiqué par les sous-traitants d’Orange ».

Aucune rencontre n’est prévue pour l'instant avec la direction d’Orange Caraïbes. Et pour cause, c'est avec l'un des mandataires chargés des sous-traitants par Orange que les chef d'entreprises doivent négocier. Il s'agit de l'entreprise Constructel seul interlocutaire habilité à écouter les doléances des sous-traitants selon la direction d'Orange Caraïbes.

"La société Constructel a tout pouvoir pour régler la situation. Elle est missionée cette société pour différente mission d'intervention. Elle est tout à fait libre de faire ce qu'elle veut notamment sur ces tarifs. Nous Orange ne pouvons pas rentrer en négociations avec des entreprises avec lesquelles nous n'avons aucune relation contractuelle", précise Philippe Roquelaure, directeur de la communication chez Orange Caraïbes.

Selon nos informations le mandataire aurait entamé des négociations avec les sous-traitants cet après-midi (30 mai).

Veranika Chyhir et Pascal Michaux