ODYSSI : la présomption d'innocence n'est pas respectée selon la CGTM !

Par • Mis à jour le 11/05/2018 - 13:05

La CGTM maintient sa pression sur la direction d'Odyssi. Le syndicat estime que les procédures menées à l'encontre des 8 salariés mis en cause pour de possible détournements de fonds sont entachées d'irrégularités. La CGTM ne prévoit pas de coupures d'eau dans l'immédiat mais reste mobilisée.

    ODYSSI : la présomption d'innocence n'est pas respectée selon la CGTM !

Accompagnés de ses avocats, la CGTM a tenu ce vendredi matin un nouveau point presse pour réaffirmer sa position dans le dossier des 8 salariés d'Odyssi faisant l'objet de mesures disciplinaires allant jusqu'au licenciement. Des salariés mis en cause par la direction dans une vaste affaire de détournements de fonds. En fin de semaine dernière, la CGTM avait brandi la menace de coupures d'eau pour se faire entendre. Le discours semble s'adoucir, en substance. 

Trois revendications claires

La CGTM ne souhaite pas "prendre la population en otage" mais n'exclue cependant pas d'avoir recours à cette méthode "pour que tout la vérité éclate" dans ce dossier. Dans les faits, le syndicat réclame l'arrêt immédiat des mesures de licenciement, la démission du Directeur Général et la mise en place des élections professionnelles au sein de la société.