PAQTE Martinique : une nouvelle signature pour trois ans

Par 10/05/2022 - 16:15 • Mis à jour le 10/05/2022 - 14:28

L'hôtel la Batelière accueillait ce mardi 10 mai 2022, la réunion des signataires du PAQTE ( Pacte Avec les Quartiers pour Toutes les Entreprises). Déployé en 2019, le bilan semble positif et cette nouvelle signature relance le dispositif sur trois ans.

    PAQTE Martinique : une nouvelle signature pour trois ans
Ce dernier PAQTE a permis d'accompagner 138 jeunes des quartiers prioritaires et de mener 74 actions dans les collèges et lycées.

Le PAQTE, c’est le pacte avec les quartiers pour toutes les entreprises. Grâce à ce dispositif, les entreprises apportent leur contribution au développement économique et social des quartiers dits prioritaires. Un engagement qui permettrait d'assurer une meilleure inclusion des habitants.

Cette initiative sociale a été mise en place en Martinique en 2019. En 2020, parmi ses vingt signataires, on comptait l’État, les collectivités ou encore des partenariats de type missions locales-entreprises. En 2022, quarante-deux signataires se sont engagés.

Les quartiers concernés sont au Lamentin (centre-ville, Vieux Pont, Four à Chaux, Calebassier, Bas-Mission), à Fort-de-France (quartiers ouest de Trenelle Citron, Terres Sainville notamment, Sainte-Thérèse, Hauts de Dillon, Volga Plage), au Robert (zone Cité Lacroix, Trou Terre, Pointe Lynch) et enfin à Sainte-Marie (Tombolo City)

La pandémie a gêné les entreprises dans leur capacité à accompagner les jeunes des quartiers et aujourd'hui l'objectif est de "faire en sorte qu'il y ait plus de bénéficiaires de ces quartiers que les deux dernières années." Claire TESSIER, sous-préfète déléguée à la cohésion sociale explique les perspectives de ce PAQTE : 

Tous les services de l’État qui habituellement accompagnent les entreprises, vont pouvoir les aiguiller au mieux sur cette cible que sont les jeunes des quartiers. Autre chose: nous avons aussi progressé sur la connaissance du phénomène de chômage dans les quartiers prioritaires. Et ça, c'est important aussi de le transmettre aux entreprises pour qu'elles sachent dans quelle mesure l'action qu'elles portent à un véritable impact.


"Être un peu plus ouvert pour aider les quartiers prioritaires"

Les entreprises actrices du PAQTE mettent un point d'honneur à consulter tous les CV, lors de leurs campagnes de recrutement. Mais face à des besoins spécifiques, il semble difficile de prioriser. 

Willy LAURENCINE, Directeur général de PIL MEDIA explique en quoi l'alternance et le stage permettent à son entreprise d'accompagner depuis 7 ans la jeunesse des quartiers prioritaires : 

Il ne faut pas obligatoirement se figer sur l'objectif qu'on a en interne, mais être un petit peu plus ouvert pour pouvoir aider l'écosystème. Dans cette dynamique là, on prend très souvent des stagiaires, on prend des jeunes. La première chose qu'on fait, c'est de filtrer les demandes qu'on reçoit pour savoir si elles viennent des quartiers ou pas et prioriser.

 

 

Tags