Pénurie de carburant dans les stations en Martinique

Par 05/04/2017 - 14:34 • Mis à jour le 05/04/2017 - 14:34

Troisième jour de mobilisation des transporteurs professionnels et début de pénurie de carburant dans les stations-service de Martinique. Pénurie qui commence à pénaliser plusieurs automobilistes à la recherche de ce précieux liquide.

    Pénurie de carburant dans les stations en Martinique
Pénurie de carburant dans les stations en Martinique Les stations-service sont en pénurie de carburant C'est une situation assez délicate que vive les automobilistes martiniquais.

Où peut-on trouver du carburant ? Du sans-plomb ? Du Gazole ? Ce sont souvent ces questions qui se multiplient en ce moment sur les réseaux sociaux et sur différents groupes Whatsapp, par des automobilistes qui cherchent ce précieux liquide.

En effet, depuis le début de la mobilisation des transporteurs qui bloquent l'entrée de la Sara principalement, les stations-service commencent à manquer de carburant.

Par exemple, les deux stations de Sainte-Luce sont fermées faute de carburant. Les stations de l'île ont vu depuis le début de la semaine voir même le week-end dernier (samedi 1er avril 2017), leur cuve se vider au point de ne plus pouvoir approvisionner les clients.

Nous pouvons même observer, des affiches sur les pompes ou encore la présence de plots qui indiquent aux automobilistes que la station n'a plus de carburant. Fort-de-France et sa périphérie commencent eux aussi à être touchée par ce début de pénurie de carburant.



Troisième jour de mobilisation des transporteurs

Les transporteurs entament leur troisième jour de mobilisation.

Ils bloquent toujours les accès du port, de la carrière dans le nord à Saint-Pierre, mais aussi les entrées de la Sara. Ce qui ne permet pas et ce depuis ce week-end, la sortie des camions de livraison du site de la raffinerie au Lamentin.

Le directeur de la Sara Philippe Guy est venu dans les studios de RCI Martinique, ce mercredi matin (5 avril 2017) afin de faire le point sur ce dossier sensible. Il a confirmé que ce blocage n'avait pas de conséquences sur la Guyane et la Guadeloupe, en tout cas pas pour le moment.



En tout cas, les négociations avec la CTM n'ont toujours pas pu débuter de manière officielle, puisque les techniciens de la Collectivité Territoriale de la Martinique n'ont pas participé à la réunion tenue en préfecture hier mardi 4 avril 2017.

Seuls les services de l'Etat et de la CCI étaient présents d'où une certaine déception pour les représentants du mouvement.

Sullyvan.D avec Peggy-Saintville