À Peugeot, grévistes et direction sont toujours dos à dos

Par 28/10/2020 - 14:22
01/01/2020 - 00:00

Malgré la résolution de la situation d'Oswaldo Florimont et plusieurs séances de négociations à la mi-octobre, le conflit entre les salariés grévistes de Blue Automobiles et la direction n'est toujours pas réglé. Les deux parties ont d'ailleurs saisi la justice.

    À Peugeot, grévistes et direction sont toujours dos à dos
©Archives RCI Martinique

Bientôt deux mois de conflit chez Blue Automobile, le concessionnaire Peugeot. Bien qu'entamées, les négociations n'ont toujours pas abouti et aujourd'hui la situation semble s'être au contraire, encore détériorée.

Le secrétaire général de la CFDT Martinique a déposé une plainte. Il estime avoir été molesté par des agents de sécurité lors d'une mobilisation au sien de la concession automobile.

"Monsieur Picot a déposé plainte hier après-midi. Il a été agressé par des vigiles le 14 octobre dernier lors d'une prise de parole dans l'atelier de la concession. Nous ne sommes plus en discussion avec la direction. Cette dernière est revenue sur sa décision de ne pas mener de poursuites pour les blocages. Les 10 salariés refusent cette épée de Damoclès sur leur tête et refusent d'être à la merci de la direction", indique Philippe Jean-Marie, délégué du personnel.

Par ailleurs, dans un tract diffusé par le syndicat, les représentants du personnel qui mènent la mobilisation disent se réserver le droit de porter plainte contre la direction. Selon eux, leurs rémunérations ont été diffusées sur le réseau intranet de l'entreprise.

De son côté, Patrick Ouensanga, directeur de Blue Automobiles rappelle que ce climat , qui dure depuis près de deux mois, porte préjudice à l'entreprise et tous ceux qui y travaillent. Il appelle chacun à apaiser la situation pour enfin sortir de ce conflit.

"Nous avons toujours 10 personnes qui sont en grève malgré les deux phases de négociation. Un accord de fin de conflit doit porter sur l'ensemble des points. Je rappelle que cette grève a débuté avec le cas monsieur Florimont avec lequel nous avons déjà signé un accord. Si monsieur Picot a porté plainte, je rappelle qu'il existe deux jugements du tribunal qui condamnent le syndicat pour les blocages de Blue Automobiles et Centre Auto. Je crois que nous devons faire preuve d'intelligence et j'appelle le syndicat à arrêter sa grève et je ne commenterai pas plus les dernières déclarations du syndicat", a déclaré Patrick Ouensenga.

Pour rappel, la grève au sein de la concession automobile a débuté le 6 septembre dernier.

Tags

Ajouter un commentaire

Restricted HTML

  • Allowed HTML tags: <a href hreflang> <em> <strong> <cite> <blockquote cite> <code> <ul type> <ol start type> <li> <dl> <dt> <dd> <h2 id> <h3 id> <h4 id> <h5 id> <h6 id>
  • Lines and paragraphs break automatically.
  • Web page addresses and email addresses turn into links automatically.
CAPTCHA
Cette question sert à vérifier si vous êtes un visiteur humain ou non afin d'éviter les soumissions de pourriel (spam) automatisées.