Psychiatrie : la grève se poursuit malgré des avancées

Par 30/09/2015 - 16:10 • Mis à jour le 30/09/2015 - 16:10

Malgré quelques avancées dans le dialogue, la grève continue aujourd'hui à Colson (Balata) et Mangot Vulcin. Hier (mardi ) l'intersyndicale et la direction sont parvenues à trouver un accord sur le paiement des jours de grève de juillet. Les entrées des deux sites psychiatriques sont toujours occupées par des piquets de grève.

    Psychiatrie : la grève se poursuit malgré des avancées
Les deux sites sont toujours occupés par des piquets de grève. Hier (mardi midi), l'intersyndicale UGTM CDMT CGTM CSTM est arrivée à un accord avec la direction concernant les retenues sur salaire pour les deux jours de grève en juillet dernier. En effet la direction s’est engagée sur un accord de principe qui consisterait à leur restituer leur dû. C'est là une première avancée pour les syndicats. De plus ils sont revenus à la table des négociations mardi après-midi avec au cœur du sujet, leurs revendications d’origine à savoir les mauvaises conditions de travail et les questions relatives à l’avancement de carrière des personnels hospitaliers. La direction et l’ARS qui sont conscients des problèmes et des enjeux de la psychiatrie en Martinique soulignent des difficultés de trésorerie, même si des aides nationales leurs sont toujours accordées. Juliette Napol, directrice du centre hospitalier Maurice Despinoy - anciennement Colson - dit comprendre ce mouvement social. "Il y a une application du droit qui doit se faire et qui n'est pas dans les us et coutumes de l'établissement. Le dialogue est assez constant en ce qui me concerne avec les organisations syndicales donc je l'accepte comme faisant partie de la vie d'une institution", a t-elle indiqué.

Pour rappel le centre hospitalier Maurice Despinoy regroupe les unités psychiatriques Mangot Vulcin et Colson, il ne dépend pas du CHU.M.

Audrey Ollon et Pascal Michaux