Quelle suite pour la mobilisation dans l'éducation nationale ?

Par Alexandra Silbert / RCI.FM / 27/01/2020 - 16:11

La grande majorité des établissements du secondaires étaient en grève ce matin. Un mouvement qui paralyse les enseignements, surtout dans le secondaire, depuis 3 semaines, sans compter les mobilisations de décembre. Entre aujourd'hui et demain, de nombreuses assemblées générales doivent déterminer quelle sera la suite à donner au mouvement.

légende image principale
Blocage au LPO de la Jetée au François le 20/01/20

Après une mobilisation très soutenue en Martinique les 23 et 24 janvier derniers, l'engagement des grévistes ne faiblit pas face aux réformes des retraites et du bac. A fortiori depuis que le Conseil D'Etat a donné un avis défavorable concernant la réforme des retraites, jugeant que le temps imparti pour l'étudier était trop court.

En Martinique, le mouvement est resté très suivi dans le secondaire, en particulier dans les lycées. Pourtant, il apparaît que dans les établissements, il devient difficile de savoir qui est gréviste ou non. Certains personnel souhaitent pourtant reprendre le travail selon nos sources, mais peuvent être freinés dans leur volonté de travailler. Au collège Belle Etoile de Saint-Joseph, direction et personnel ont conjointement décidé de reprendre les enseignements ce lundi 27 janvier. L'établissement a été nettoyé le samedi pour accueillir les élèves, en revanche, la restauration n'a pu être organisée faute d'activité à la cuisine centrale.

Les chefs d'établissement aimeraient que les cours puissent être assurés surtout pour les élèves de 3ème, 1ère et terminale avec des examens en ligne de mire. Pourtant, les directions se sont montrées hostiles aux référés demandés par le rectorat en relais du cabinet ministériel. La Martinique est d'ailleurs à contre courant de l'hexagone où 101 lycées ont annulés les épreuves de contrôle continu du nouveau bac, alors qu'elles sont maintenues chez nous. L'organisation des épreuves est à la discrétion de chaque lycée et les professeurs choisissent les sujets dans la banque nationale des sujets. Les épreuves peuvent avoir lieu jusqu'au 21 février, date limite.

Plusieurs assemblées générales vont se tenir entre aujourd'hui et mardi 28 janvier pour que les personnels mobilisés déterminent les suites à donner à ce mouvement. Les parents d'élèves comprennent les motivations mais espèrent que la mobilisation prendre une autre forme pour le bien des élèves. L'union des parents d'élève de Martinique et la FCPE sont en réunion cette après-midi avec les syndicats des chefs d'établissement et demain mardi, la communauté scolaire du collège Julia Nicolas appelle à une réunion avec les parents pour faire le point sur la mobilisation en cours.

Tags

A lire également

Ajouter un commentaire

Restricted HTML

  • Allowed HTML tags: <a href hreflang> <em> <strong> <cite> <blockquote cite> <code> <ul type> <ol start type> <li> <dl> <dt> <dd> <h2 id> <h3 id> <h4 id> <h5 id> <h6 id>
  • Lines and paragraphs break automatically.
  • Web page addresses and email addresses turn into links automatically.
CAPTCHA
Cette question sert à vérifier si vous êtes un visiteur humain ou non afin d'éviter les soumissions de pourriel (spam) automatisées.