Reprise des négociations dans le conflit du SMTVD

Par 26/10/2020 - 06:57
01/01/2020 - 00:00

Trois semaines après le début de la grève d'une partie des agents du SMTVD, soutenus par le syndicat USAM, les négociations reprennent ce lundi matin (26 octobre) au siège de la structure au Robert. La question du manque de personnel et le management du président de la structure seront au centre des discussions.

    Reprise des négociations dans le conflit du SMTVD

C’est un triste spectacle qu’on peut désormais observer dans toutes les communes de Martinique. Des poubelles qui débordent, des déchets abandonnés à même le sol au bord des routes et des locaux à poubelles saturés d’ordures. Une situation due à la grève des agents du SMTVD (Syndicat Martiniquais de Traitement et de Valorisation des Déchets), soutenus par le syndicat USAM.

Le personnel en grève a cessé le travail depuis le 6 octobre dernier, et c’est un véritable bras de fer qui est engagé depuis trois semaines avec le président de la structure, Sainte Rose Cakin, dont le management est pointé du doigt.

La question du manque du personnel est également vitale selon les grévistes. Deux points qui seront négociés par les trois parties qui doivent se réunir au siège du SMTVD au Robert. Les grévistes, le Président de la structure et les représentants des 3 EPCI, dont deux des trois présidents, André Lesueur (Président d'Espace Sud et Luc Louison Clementé (Président de la CACEM). Seul Bruno Nestor Azérot, le Président de Cap Nord, sera absent à la table des négociations prévues au siège du SMTVD, au Robert.

Tags

Ajouter un commentaire

Restricted HTML

  • Allowed HTML tags: <a href hreflang> <em> <strong> <cite> <blockquote cite> <code> <ul type> <ol start type> <li> <dl> <dt> <dd> <h2 id> <h3 id> <h4 id> <h5 id> <h6 id>
  • Lines and paragraphs break automatically.
  • Web page addresses and email addresses turn into links automatically.
CAPTCHA
Cette question sert à vérifier si vous êtes un visiteur humain ou non afin d'éviter les soumissions de pourriel (spam) automatisées.