Restalliance : la CDMT monte au créneau

Par • Mis à jour le 02/01/2020 - 13:09

Le syndicat CDMT dénonce un licenciement abusif et la non reconnaissance du fait syndical martiniquais au sein de Restalliance, entreprise de restauration collective.

    Restalliance : la CDMT monte au créneau

Licenciement abusif, non reconnaissance du fait syndical martiniquais… La CDMT monte au créneau en ce début d’année pour dénoncer ces deux points au sein de l’entreprise de restauration collective, Restalliance. Cette société a notamment remporté le marché de la restauration au centre de soin La Valériane ou encore à l’EPADH de Beauséjour (Trinité).

La centrale syndicale n’a pas pu présenter de candidat aux élections professionnels et déplore donc le fait de n’avoir aucun représentant du personnel local.  Le SASM est venu apporter son soutien dans cette lutte. Le syndicat est lui aussi confronté à cette difficulté de représentation locale au centre communautaire aquatique du Lamentin.

Philippe Pierres Charles, membre de la commission exécutive de la CDMT est interrogé par Cédric Catan.

 

Tags

Ajouter un commentaire

Restricted HTML

  • Allowed HTML tags: <a href hreflang> <em> <strong> <cite> <blockquote cite> <code> <ul type> <ol start type> <li> <dl> <dt> <dd> <h2 id> <h3 id> <h4 id> <h5 id> <h6 id>
  • Lines and paragraphs break automatically.
  • Web page addresses and email addresses turn into links automatically.
CAPTCHA
Cette question sert à vérifier si vous êtes un visiteur humain ou non afin d'éviter les soumissions de pourriel (spam) automatisées.