Retour à la case départ dans le conflit de la CSTM

Par • Mis à jour le 08/04/2015 - 16:49

Une réunion des militants a eu lieu ce matin à 9h pour faire le point sur la situation. Une conférence de presse avait aussi lieu à 10h.

    Retour à la case départ dans le conflit de la CSTM
La grève à SOTRAVOM connait une nouvelle étape : les militants se sont réunis lors d'une Assemblée Générale ce matin à 9h pour discuter des propositions faites par les médiateurs dans le dossier. Après cette réunion, un point presse était prévu à 10h pour présenter le point de vue du syndicat sur ces propositions et la réponse a été claire : le refus des propositions des deux médiateurs.

Les médiateurs avaient fait plusieurs propositions hier à la CSTM :
-La requalification du licenciement des deux employés…Ce ne serait plus une faute grave mais une cause réelle et sérieuse.
-La CFTU reprendrait les chauffeurs à partir du 1er octobre 2015. Durant ce laps de temps, ils pourraient bénéficier d’une formation dans le domaine du transport.
-Enfin, la SOTRAVOM durant cette période de formation aurait l’obligation de verser aux salariés la différence entre l’allocation chômage et le salaire initial des chauffeurs. Ces dernières ont été balayées d’un revers de main par le syndicat.

Le secrétaire général de la CSTM, Bertrand Cambusy, explique ce choix : "Nous estimons que ce n'est pas une proposition. On ne peut pas leur demander de prendre de l'argent pour partir comme ça. Je dis même que c'est honteux de la part des élus qui n'étaient même pas dans la médiation aujourd'hui." Quand on lui demande si la négociation est un échec, il répond :" La médiation va se poursuivre. La CSTM va entrer en contact avec les médiateurs afin de convenir d’un prochain rendez-vous pour expliquer la position des salariés".

Un problème épineux donc, où les deux parties ne semblent pas vouloir céder un pouce de terrain dans ce conflit.

Thibault Rodrigue, propos recueillis par Cédric Catan