Rififi à la fourrière de Mangot Vulcin

Par • Mis à jour le 21/01/2016 - 12:54

La fourrière de Mangot Vulcin (Lamentin) est une fois de plus sur le devant de la scène; l’entreprise qui en avait la gestion, à savoir Caraïbe Développement, vient de remporter une nouvelle victoire face à son donneur d’ordre à savoir la CACEM.

    Rififi à la fourrière de Mangot Vulcin
La CACEM vient d’être déboutée par le Tribunal Administratif qui lui ordonne de rétablir ses relations contractuelles avec Caraïbe développement, l'entreprise qui gère la fourrière de Mangot Vulcin. Il y a quelques mois la juridiction avait cassé le contrat de convention provisoire passé entre la CACEM et une autre entreprise et c’est déjà Caraïbe Développement qui a avait dénoncé ce contrat.

Désormais la collectivité et la société Caraïbe Développement qui s’affrontent sur le plan judiciaire depuis plusieurs mois vont devoir travailler ensemble."L'essentiel aujourd'hui c'est qu'il y ait une reprise du service et que le service public de fourrière soit rétabli ! C'est le cas aujourd'hui : nous pouvons rétablir le service fourrière, pour le reste nous verrons. Il faut qu'il y ait une certaine sagesse pour que les choses rentrent dans l'ordre et que l'on puisse fonctionner dans l'intérêt de tous", a indiqué Henry Hubert Dupont, le directeur de Caraïbe Développement.

La CACEM que nous avons contacté devrait réagir dans le courant de la semaine... Le temps pour la collectivité de prendre connaissance de la décision du Tribunal Administratif et de d’organiser la suite.

Audrey Ollon et Cédric Catan