Semaine des personnes en situation de handicap : des actions fortes vont être menées

Par • Mis à jour le 13/03/2017 - 15:45

En marge de la 12ème semaine de don de moelle osseuse se déroule la semaine des personnes en situation de handicap du 11 au 18 mars 2017. Ces sept jours servent à sensibiliser la population. En point de mire de la semaine, les personnes qui occupent de manière illicite les places handicapées.

    Semaine des personnes en situation de handicap : des actions fortes vont être menées
Du samedi 11 mars 2017 jusqu’au samedi 18 mars 2017 se tient à travers toute la Martinique la semaine des personnes en situations de handicap.

L’un des objectifs principaux est de mettre fin aux actes d’incivilités qui sont très présents.

Les organisateurs ont en ligne de mire les gens qui ne laissent pas passer les personnes handicapés aux caisses qui leurs sont réservés ou qui le font de mauvais cœur en protestant.

Autre fait visé : les gens qui occupent les places réservées aux personnes en situation de handicap.

Lors des heures de forte affluence dans les grandes surfaces de Martinique (11 heures 30 jusqu'à 12 heures 30), il y a un engorgement de véhicules aux accès de celles-ci. A cause du manque de place de parking ou faute de temps, certaines personnes peu scrupuleuses se garent sur les places réservées. Ces situations virent parfois à l’affrontement.

Les membres de l’association Madin’Acces dénoncent tout au long de l’année ce phénomène. Ils comptent bien se faire entendre lors de cette semaine des personnes en situation de handicap.

Ils ont prévu de se rendre sur plusieurs sites afin de vérifier que les véhicules stationnés portent bien le macaron GIC. S’ils trouvent un contrevenant, ils vont alerter les autorités et la population.

Jean-Claude Bussy est handicapé physique, mais cela ne l’empêche pas de vivre comme toute personne « valide ». Malgré son macaron, il ne trouve pas de place sur les emplacements réservés. Il regrette « qu’il n’y ai pas suffisamment d’intervention des forces de police ».



Image retirée. Des voitures avec le macaron GIC garé sur les emplacements réservés © Peggy Saint Ville
Xavier Chevalier et Peggy Saint-Ville